Partagez | 
 

 L'île du vin et des alcooliques (FLASH-BACK) [Pv Yu Tsuboi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invitéavatar


Sam 28 Juin - 15:43

Au Bistro Du Coin,
un verre de jus d'orange à la main


« Un verre de jus d'orange s'il vous plaît. » dis-je en jetant des berry sur le bar en érable recouvert d'une couche épaisse de peinture mauve.

Le barman, un homme d'une cinquantaine d'années, à la barbe grisâtre mal rasée et à la calvitie dominante. Il arrêta de nettoyer le verre à vin transparent à l'aide d'un chiffon blanc et prit un air étonné avec de se mettre à rigoler pour des raisons qui m'échappaient. Les autres clients aussi semblaient rigoler de la situation. Tous ces rires me mirent mal à l'aise et me torturaient l'esprit à un tel point que je d'eux demander au barman la raison de cette euphorie :

« Excusez-moi, mais, demander un verre de jus d'orange est-il aussi drôle que ça ? »

Peut-être aurais-je dû mieux regarder autour de moi avant de poser cette question. Les fûts en chênes étaient empilés dans un coin de l'établissement. Tous les autres clients s'étaient installés autour d'un verre de vin pour les plus sobres et plusieurs bouteilles étalées sur la table pour les habitués. La liqueur rouge coulait à flot et la vente de boisson non-alcoolisées semblait insensée.

« C'est qu'à Micqueot le vin remplace l'eau pour la plupart des habitants, mais je suis sûr que je dois trouver ... » il se tut, essayant de se rappeler la boisson que je lui avais demandé et reprit « du jus d'orange. »

Il se mit à chercher parmi de nombreuses bouteilles et fini par en sortir une du lot et versa le liquide orange dans un verre avant de me le tendre. Cela était peut-être étrange, qu'un jeune homme comme moi ne raffole pas des boissons alcoolisées, mais j'avais une bonne raison de les fuir. L'alcool avait un pouvoir ravageur sur mon organisme, il suffisait de quelques gouttes pour ne plus savoir ce que je faisais et m'effaçait la mémoire de toute une nuit. La consommation de jus de fruit et d'eau était donc plus conseillée à mon égard.

Une bouteille vola à travers le bar pour exploser contre un mur, laissant l'alcool de raisin couler le long du mur, formant une flaque bordeaux. L'abus de la boisson tant réputée sur cette île avait fait tourner la tête à cet homme dans laquelle il semblait noyer ses problèmes. Il se mit à retourner les chaises, les tables et à insulter ceux qui se trouvait à côté de lui. Son visage bouffit, son nez rougît et son incompétence à rester debout le rendait tout ce qu'il y a de plus ridicule. Le son de sa voix rauques résonnait atrocement dans ma tête, comme le son de millier de tambours. Personne ne semblait vouloir s'attirer d'ennuis, ils évitaient tout contact visuel avec l'homme éméché jurant à plein poumon. Avalant ma boisson dont l'acidité me chatouilla le fond de la gorge, je posai mon verre sur le bar puis me retournai vers l'individu bruyant et décidai de le faire taire :

« Pouvez-vous vous calmer ou quitter les lieux s'il vous plaît, vous êtes légèrement trop bruyant à mon goût. »
« Qu'est-ce qu'il me veut le buveur de biberon ? Y à un problème ? » cria l'alcoolique se rapprochant de moi en furie et attrapant une bouteille sur l'une des tables de son chemin.

Je n'avais aucune envie de me battre aujourd'hui, mais dès le moment où il avait levé la bouteille, pour essayer de me fracasser le crâne, il avait signé son arrêt de mort. Le temps sembla s'arrêter le temps d'un instant, lorsque mon poing renforcé par mon gura gura no mi, le projeta en dehors du bistro par le mur en face de moi. Mon pouvoir m'échappait encore, après tout, cela faisait que quelques semaines que je l'avais acquis. Il m'arrivait de le laisser s'échapper par un excès de colère ou juste par inadvertance.

Le silence était devenu roi. Tous me regardaient, mais cette fois ne riaient pas, au contraire, pour la plupart, ils étaient horrifiés de voir un jeune homme envoyer valsé un homme faisant au moins deux fois son poids. L'action avait été rapide, et personne n'avait dû remarquer ma possession d'un fruit du démon. Je me retournai vers le barman, lui demandai un second verre de jus d'orange, comme-ci rien ne s'était passé.

Revenir en haut Aller en bas
Yu Tsuboi
« Pirate »

« Pirate »
» Messages :
17

avatar


Dim 29 Juin - 6:10

L'île du vin et des alcooliques


Feat. Keisuke Omitsu




Cela faisait à peine quelques jours que le pirate aux cheveux bleus avait quitté son île natal. Il vivait comme il le pouvait... Enfin, du mieux qu'il pouvait du moins. Il n'avait pas grand-chose en poche, misant sur la pêche pour espérer avoir quelque chose à se mettre sous la dent. Ce n'était pas comme si la mer ne regorgeait pas de bête à nageoire en grande quantité, n'est-ce pas ? La destination la plus proche était l'Île de Micqueot, connu sur toutes les mers pour son grand cru d'une qualité exceptionnelle. Il n'arrivait toujours pas à croire à quel point il avait dérivé au point de se retrouver aussi loin de la route qu'il comptait prendre... Le jeune homme se disait qu'il pouvait bien se permettre de prendre un verre et d'y goûter au moins une fois dans un petit bar, le temps de son arrêt sur place. Arrivé sur les lieux, il visita rapidement les lieux en recherchant un bar ou n'importe quoi d'autre qui pourrait lui fournir la boisson qu'il recherchait. Il n'avait pas eu besoin d'attendre longtemps en s'arrêtant devant une petite structure où des gens semblaient prendre plaisir à consommer sans modération.

Yu s'était donc installé au bar, sortant quelques Berry de la poche de son pantalon bleu foncé en commandant une bouteille du fameux grand cru qui faisait la réputation de l'île. Est-ce que j'aurais besoin de préciser que les quelques pièces qui lui restaient y été passées ? En tout cas, il commença à se servir dans le verre à vin que lui avait donné le barman, un homme qui prenait bien les critères des autres personnes tenant le même poste. Un homme âgé de la cinquantaine, barbe blanche, visage montrant son habitude à voir n'importe quel type de personne devant lui... Levant le verre vers ses lèvres, le bleu remarqua le regard de certains curieux qui s'étaient déposé sur lui. Est-ce que c'était du fait de sa tenu assez étrange ? Il n'était pourtant pas habillé différemment de sa tenu habituelle. Il portait sa cape rouge, et gardait sur son nez les lunettes de soleils exagérément grande pour lui, restant torse nu et portant au pied ses fameuses tongs.

« Excusez-moi, mais, demander un verre de jus d'orange est-il aussi drôle que ça ? »

Son attention fût alors attiré par l'homme qui venait de sorte ces paroles. Il semblait être arrivé après lui, un blond aux cheveux en batailles et aux mèches tombant devant chacune des oreilles. Il semblait jeune, quoi qu'un peu plus vieux que son observateur qui continuait à l'analyser d'un regard discret. Des yeux bleus comme la mer sous un beau soleil de midi... De quoi faire tomber n'importe quelles filles croisant son regard. Yu s'était de nouveau resservit un verre, reposant la bouteille avec deux-tiers de son continue de base, faisant apparaître sur ses joues une couleur légèrement rouge. Il ne tenait toujours pas l'alcool, il le savait, mais il pouvait se permettre de savourer lentement ce breuvage dans les rumeurs étaient bel et bien fondées. Le goût qui se déposait sur la langue était délicate, faisant ressortir les saveurs qu'il fallait extraire du fruit pour y regrouper une explosion de goût. Il y avait tout de même une amertume qui se couplait parfaitement avec la douceur du liquide, permettant d'éveiller encore plus le sens du goût d'un homme.

Pourtant, malgré le fait que le jeune pirate était dans son monde de merveille, ce qu'il se passait autour de lui était bien moins calme et rose. Une bouteille qui venait de se briser contre un mur le sorti de ses pensées, le faisant réaliser qu'il était toujours dans un bar où l'ambiance commençait à chauffer en présence d'un homme ayant sûrement trop abusé de l'alcool. Il était grand et de forte corpulence, de quoi intimider les personnes présentes dans la salle, le laissant ainsi faire tout le bruit qu'il voulait en renversant les tables, chaises, verres, bouteilles... Enfin, tout ce qui était renversable du moins. Et pourtant, malgré toute cette activité, le bleu était resté assis au bar, penché vers son verre qu'il faisait tourner en admirant le liquide répondant au mouvement.

« Pouvez-vous vous calmer ou quitter les lieux s'il vous plaît, vous êtes légèrement trop bruyant à mon goût. »

Le tas de chair semblait irrité de ce que venait de dire le blond, se dirigeant vers leurs positions. Un sourire s'afficha discrètement sur le visage du Tsuboi, posant lentement sa main sur son Katana accroché au pantalon, ainsi prêt à dégainer le sabre si les choses tournaient mal. Il ne s'attendait pourtant pas à ce qu'il venait de se passer sous ses yeux. L'homme se tenant à ses côtés n'avait même pas laissé le temps à son agresseur de le toucher qu'il venait de s'envoyer valser dans la rue, le faisant passer par le mur qui plus est. Le sourire de Yu s'était agrandi, relâchant le manche de son Katana pour le déposer de nouveau sur la bouteille et profiter pour se servir de nouveau un verre. Plus un bruit ne se faisait entendre, mis à part les quelques débris restant tombant un par un du trou qui venait d'être créé par l'expulsion du trouble faite.


L'homme aux cheveux hérissés s'était de nouveau placé au bar, comme si de rien n'était en redemandant un verre d'orange. Le pirate bleu avait complètement le regard tourné vers lui, levant son verre pour laisser couler le liquide exquis au fond de sa gorge avant de faire un sifflement d'étonnement destiné à son voisin de bar. Il prit alors la parole, brisant ainsi le silence qui régnait autour d'eux.

« Et bien ! Je lève mon verre pour le courage dont tu as fait preuve l'ami ! Pas une once de peur dans tes yeux. »

Il avait levé son verre devant lui, en signe de respect, avant de déguster de nouveau le restant de vin au fond du verre. Ses joues étaient toujours colorés d'un léger rouge, mais il n'était pourtant pas « soûle »... Du moins, pas énormément, de quoi être enjoué on va dire. Il avait remarqué une chose en tout cas. Ce n'était pas un homme ordinaire. Une personne banale n'aurait pas une force aussi considérable, surtout en prenant si peu d'élan. Est-ce que c'était une personne comme lui ? Une personne avec des capacités interdites ? Peut-être pas un mangeur de fruit... Mais au moins une personne qui devrait être craint. Un homme s'était avancé lentement vers les deux hommes, venant prendre parole.

« Qu-qu'est-ce qu'il vient de ce pas-... »

D'un coup rapide derrière la nuque de l'importun, Yu l'avait fait tourner de l'oeil grâce au fourreau de son Katana, l'empêchant de finir sa phrase.

« Tu ne vois pas que tu déranges alors que je lui parle ? Ahlala... L'éducation n'est pas d'actualité on dirait bien. »

Il regardant de nouveau le blondinet, affichant son grand sourire avant de reprendre la parole.

« Je m'appelle Yu ! Yu Tsuboi ! Et toi ? »




(c)Kazu de C.G


__________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invitéavatar


Dim 29 Juin - 20:11

Un Jeu D'Enfant,
pour un peu d'argent


« Et bien ! Je lève mon verre pour le courage dont tu as fait preuve l'ami ! Pas une once de peur dans tes yeux. »
Un jeune homme était assit prêt à côté de moi, levant son verre de vin pour me féliciter. Je ne l'avais pas remarqué, pourtant il y avait de quoi le remarquer. Mon attention se bloqua dans un premier temps dans sur sa chevelure bleu marine aux cheveux rebelles et dont une longue mèche tombait sur la partie droite de son visage où des lunettes de soleil aux verres orange laissant entrevoir deux rubis en guise d'yeux. Il portait son verre à ses lèvres et en bu le contenu. Ceci ne devais pas être son premier verre, bien que son teint de peau était bronzé, on pouvait remarquer ses pommettes rougir et ses irise s'élargir. Un courant d'air venant du trou dans le mur, par lequel était passé l'ivrogne, laissa entrer un courant d'air faisant onduler la cape rouge sous laquelle le jeune homme était torse nu. Des tatouages aussi bleus que ses cheveux étaient visibles sur quelques parties de son corps. D'après son équipement, un long katana lui aussi bleu, ce jeune homme ne devait pas être un simple civil. D'un geste vif et précis, il assomma avec le fourreau de son sabre un homme qui souhaitait des explications. Cet homme n'avait pas l'air de nous chercher des ennuis, mais le fait qu'il interrompe mon voisin n'avait pas plu à ce dernier qui se retourna ensuite vers moi :

« Je m'appelle Yu ! Yu Tsuboi ! Et toi ? » me lança mon voisin.

Était-ce l'alcool qui lui donnait autant d'assurance lorsqu'il se présenta à moi ou était-il aussi heureux par le fait de faire connaissance avec un inconnu. Il m'adressa un large sourire en même temps, me laissant voir sa dentition blanche cependant marqué de traces rouges venant du vin qu'il délectait. S'il avait autant de facilité à se présenter, ce n'était pas mon cas. J'hésitai un instant, faisant tourner mon verre au tour de mon doigt, regardant danser le fluide orange puis l'attrapa des bouts des doigts pour finir le fond de mon verre. Après tout, qu'avec-je à craindre de divulguer mon nom à un inconnu ne semblant pas appartenir à la marine ?

« Keisuke Omitsu, ravis de te rencontrer. » lui dis-je indifféremment.

Ravis ? Cela n'était pas tout à fait vrai, après tout il n'était rien de plus qu'un parfait inconnu. Mais si j'avais dit cela, c'était juste par pur politesse. J'aurais aimé trouver quelque chose à lui répondre, mais je ne trouvais rien. Les questions se succédaient dans mon esprit sans jamais franchir la barrière qu'était ma bouche. Pourquoi était-je aussi timide avec les gens qui voulaient discuter calmement avec moi et avais autant de répondant lorsqu'il s'agissait de personnes gênantes ? Je ne savais pas par où commencer. Devais-je lui dire que j'étais un pirate et un ancien assassin ayant fait couler le sang de plusieurs familles innocentes sans la moindre culpabilité, juste pour obéir aux ordres que l'on me donnait ? Lui confier que je possédais un fruit du démon qui pouvait détruire cette île et bien d'autre. Un fruit qui, par le passé, avait effrayé le monde entier et qu'à ce jour il m'effrayait de ne pas savoir le contrôler. Je ne pouvais pas lui dire, tout ça devait rester secret le plus longtemps possible. Si l'on venait à découvrir mes pouvoirs, ma tête serait chassée sans relâche.
Le vieil homme, toujours avec son chiffon à la main, me sortit de ma torpeur en plaquant ses deux mains sur le bar et se penchant vers moi le visage rigide :

« Mon p'tit gars, j'espère que tu as les moyens de réparer mon mur ! »
« J'ai juste assez de Berry pour me payer un dernier verre, puis théoriquement c'est l'autre qui a cassé votre mur en passant à travers .» lui lançais-je insolemment en montrant du pouce le mur en question.
« Je vois. J'ai compris » répliqua le barman, remplissant à nouveau mon verre « C'est encore moi qui va devoir réparer tout-ça. » reprit-il exaspéré, en soupirant bruyamment.

Les dégâts ne semblaient pas trop importants et ne devraient pas revenir à bien chère, mais lorsqu'on navigue sur une barque, ce genre de frais représente une fortune, qui en passant je ne possédais pas. Le trou était un peu plus large que l'homme qui l'avait traversé. La pluie entrait à l'intérieur du bistrot et commençait à s'étendre de plus en plus sur le sol. Il pleuvait des trompes d'eau et je pouvais voir l'ivrogne étendu dans la rue, à quelques mètres du bistro, se tordant de douleur. Il n'était pas impossible que je lui ai brisé quelques côtes, il me semblait avoir sentit des os casser lorsqu'il avait reçu mon coup. L'aider ? Pourquoi donc, c'est lui qui avait commencé. Le sentiment de pitié envers un homme de ce genre m'était inconnu. Si l'une de ses côtes avait percé l'un de ses poumons ou son coeur et qu'il venait à succomber à la blessure, je ne bougerai pas un petit doigt pour lui porter secours. N'était-ce pas le rôle de la marine de faire les bons samaritains après tout ?

Soudainement, je repris conscience de la présence de Yu. Il n'avait pas bougé de sa place, toujours son verre à la main bien que celui-ci était vide, marqué par une auréole rouge. En ce moment le besoin d'argent se faisait ressentir, et je n'avais pas d'autre choix que de demander au premier venu s'il ne connaissait pas un moyen de gagner un peu d'argent, honnêtement ou non. Ce n'est pas que la barque sur laquelle je naviguais commençait à m'insupporter, mais légèrement quand-même. Il me fallait trouver de l'argent pour m'acheter un bateau ou encore en voler un, ainsi que des vivres, car les voyages en mer m'ouvrait affreusement l'appétit :

« Dis-moi ... Yu, tu ne connaîtrais pas un endroit où l'on peut se faire de l'argent facile ? »

Malgré son vieil âge, le barman avait l'oreille fine et semblait avoir entendu ma question. Il se plaça donc face à moi et rigola légèrement avant de répondre à la place de Yu :

« De l'argent facile ? Mise à part un emploi stable ou dévaliser le poste de la marine chargé de récompenser les chasseurs de primes, il n'y en a pas dans le coin. »
« Un poste de la marine ? » repris-je l'air intéresser.
« Oui un peu plus haut dans le village, mais il faudra être fou pour si risquer. »

Mon coeur balança dans le doute. Un hold-up était-il envisageable dans un poste de la marine ? Après un instant, je conclus qu'il était assez risqué de rentrer en force et de tout démolir sans savoir qui le gardait. Une nouvelle lueur fit naître une idée dans mon cerveau. Il me semblait avoir aperçu mon visage dans le journal des nouvelles têtes primés. N'était-il pas plus prudent de feinter mon arrestation avec l'aide d'un complice et d'organiser une évasion après avoir récupéré le butin qu'offrait ma tête ? Cette seconde option me semblait bien plus faisable puisque je bénéficierai d'un effet de surprise. Et le choix d'un partenaire était assez réduit, le seul dont je connaissais le nom était Yu, il était donc le seul à qui je pouvais demander. Je me penchai vers lui, un léger sourire au coin des lèvres et lui souffla à l'oreille, m'assurant que personne n'entende :

« Yu, aimerais-tu participer à un petit jeu ? »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

L'île du vin et des alcooliques (FLASH-BACK) [Pv Yu Tsuboi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le personnage le plus alcoolique
» Acajou : Les scientifiques alcooliques { Terminée avec Mephisto & Reo.
» [Inutile] Le topic des Alcooliques
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» R.M.S TITANIC IS BACK!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les Quatres Océans :: North Blue :: Île de Micqueot-