Partagez | 
 

 Deux destins, une rencontre [PV: Nivel Wantov][Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invitéavatar


Mar 17 Juin - 17:46

Un Dîner à L'Air,
foutu en l'air

La vue d'une terre rempli de bonheur le coeur de Keisuke. Cela faisait plusieurs jours qu'il se laissait diriger par les vagues, seul, sans aucun repère. Les jours les plus durs furent ceux où il semblait seul sur la mer. Où les navires marchands ou pirates ne semblaient pas vouloir se montrer afin qu'il puisse faire quelques provisions. Il tomba sur une seule embarcation en quatre jours, un petit bateau marchand transportant quelques fruits. Après avoir négocié durement avec le commerçant, -ou plutôt après l'avoir menacé de couler son navire s'il ne lui donnait rien à manger-, il avait obtenu quelques pommes, un melon ainsi que des baies. Un maigre butin, mais pour Keisuke qui n'avait pas mangé depuis quatre jours, cela équivalait au plus grand de tous les banquets.

Mais ce cauchemar était fini. Le soleil apparaissait de temps à autre avant de disparaître dans un nuage de coton. Il n'y avait pas un brin de vent, les drapeaux des vaisseaux pirates semblaient dormir en haut de leur mât. Arrivé le long du port, il sauta sur la terre ferme et amarra sa barque. Il jeta un rapide coup d'oeil au-tour de lui, pour s'assurer qu'il n'y avait aucun danger potentiel, mais tout semblait calme. Bien que quelques pirates rôdaient près des navires, l'apparence de vagabond ainsi que la barque de fortune de Keisuke ne semblaient pas les intéresser, ce qui rassura le jeune homme. Il était impossible pour lui de combattre dans cet état. Son ventre se tordait dans des bruits effrayants, réclamant agressivement de la nourriture.

Longuetown, c'est ce qu'indiquait le panneau accroché à une arche métallique à l'entrée de la ville. Il avait dérivé jusqu'à East Blue et était arrivé sur cette île mondialement connue. L'île où tout commence et se termine. Chaque individu, surtout les pirates, connaissaient son histoire, ce qu'elle à vue. Et c'est bien pour ça qu'il y avait toujours autant de populace dans cette ville. Les rues grouillaient de personnes comme une fourmilière de fourmis. Les gens circulaient dans tous les sens, se rentrant dedans par inadvertance ou pour créer des conflits. Ce genre d'endroits n'étaient pas ce que préférait notre jeune aventurier. Le bruit des dizaines de conversations en même temps, le rythme fracassant des pas par milliers et les musiciens des rues qui n'arrangeaient rien à tout cela. L'espace d'un instant, il voulut faire demi-tour et rejoindre sa barque pour retrouver le bruit des vagues et le sifflement du vent, mais la faim le rappela vite à l'ordre. Il passa une main sur son ventre, essayant d'étouffer le gargouillement de son estomac, et se lança dans les rues saturées de Longuetown.

Harpant les rues de long en large à la recherche d'un restaurant, il trouva son bonheur au coin d'une intersection. Il commença à lire le menu affiché à l'extérieur de l'établissement, et il faut dire que celui-ci lui mit l'eau à la bouche. Sans même regarder les prix, alors qu'il ne possédait aucun berry, il entra dans l'établissement et fût accueillit par une jeune femme aux cheveux noirs :

« Bonjour Monsieur. Une table pour une personne ? »
« Oui, en extérieur de préférence, il serait dommage de ne pas profiter d'un si beau temps. » répliqua le jeune homme.
« Bien-sur Monsieur. »

Elle le guida à sa table en terrasse et dans la minute qui suivait revenait avec un bloc-note et un stylo, commençant à énumérer les suggestions. Son choix s'arrêta sur une simple pièce de boeuf accompagnée d'un gratin et d'une sauce aux poivres verts. Les minutes passaient comme des heures, ce qui n'arrangeait rien à la faim du jeune homme. Après onze minutes et trente-trois secondes, car Keisuke n'avait rien trouvé de mieux que de compter les secondes qui s'écoulaient, la jeune serveuse arriva l'assiette calée sur trois doigts avec un plateau remplit de cocktails dans l'autre main. Elle déposa l'assiette devant Keisuke qui commençait déjà à la dévorer du regard s'assurant que la serveuse ne la renverse pas. Il attrapa rapidement ses couverts et commença à manger son repas, prenant le temps de profiter de la moindre saveur. Il ne se souvenait même pas de son dernier vrai repas. Cela remontait à tellement longtemps. Il lui était impossible de cuisiner dans sa barque ce qu'il le dérangeait atrocement, lui qui était passionné de cuisine.

Parmi les innombrables bruits de la ville, un se distingua des autres, attirant la curiosité de Keisuke. C'était le bruit des pages que l'on tournait. Le jeune homme avala sans même mâcher lorsqu'il remarqua deux hommes, plutôt imposants, sur le trottoirs d'en face, le regardant tout en fouillant parmi une dizaine de fiches de primes. Ils ne ressemblaient pas à des marines, aucun d'eux portaient d'uniforme. Keisuke en conclu qu'il n'y avait aucun soucis à se faire et replongea son attention dans son repas. Mais sa fourchette n'eut pas le temps d'atteindre sa bouche qu'une affiche, avec son visage, fut plaquée sur sa table, alors qu'un revolver était plaqué sur sa tempe. Le plus grand et plus costaud des deux prit la parole avec un rire moqueur :

« Alors mon mignon, tu nous suis gentiment jusqu'au poste de marine et on ne te fait pas de mal, ou alors on traîne ta carcasse ? »

Il aurait été facile de briser les deux chasseurs de primes, mais Keisuke savait que s'il utilisait son pouvoir maintenant, la marine rappliquerai aussitôt et cela ne serait pas très arrangeant. Surtout que les seuls qui étaient au courant de son aptitude, étaient soit trois pieds sous terre, soit ne communiquaient pas avec le monde extérieur. Il lui fallait donc attendre de se retrouver seul avec ses deux nouveaux compagnons. Il se leva de sa chaise et la rangea machinalement avant d'adresser un mot à la serveuse courant pour le rattraper et lui demandant de payer l'addition :

« Vous mettrez mon addition pour les deux grands garçons, là .» dit-il en montrant du doigt les deux chasseurs de primes, alors qu'il avait déjà commencé à avancer. « Vous vous dépêchez ! Je veux bien vous accompagner, mais ne me faites pas attendre. »

Nul sait qui des chasseurs de primes ou de la serveuse fût le plus choqué par la réaction du jeune homme.



Dernière édition par Keisuke Omitsu le Lun 23 Juin - 6:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nivel Wantov
• ADMINISTRATEUR •« Second des Okami  »

• ADMINISTRATEUR •
« Second des Okami »
» Messages :
146

avatar


Mer 18 Juin - 13:57
Nivel était en train d'achever la rédaction d'un paragraphe biblique à propos des anges et des démons. Sa main finissait de tracer les dernières lignes de la lettre « e ». Il ajouta un point final, qui n'était en fait qu'une légère touche d'encre du bout de son stylo à plume. Il reboucha ce dernier, le rangea dans la poche intérieure de son long manteau noir, referma sa petite Bible aux nombreuses pages encore vierges, pour la plupart, et la rangea en compagnie du stylo. Puis, d'un geste calme et plein de méthode, il prit entre ses doigts la tasse de porcelaine blanche posée devant lui, et la porta à ses lèvres. Le thé qu'elle contenait coula délicieusement dans sa gorge, réchauffant chaque parcelle de son intérieur. Nivel ferma les yeux, et profita pleinement de cette expérience gustative.
Le thé avait un goût fruité, qui évoquait tout d'abord l’arôme délicat et exotique des mangues, goyaves, papayes et grenades. C'était un subtil mélange de ces fruits de la passion et de fruits rouges. On y retrouvait la saveur de la fraise, de la framboise, de la groseille gorgée de sucre en été, et de la mûre, fruit forestier particulièrement sucré. Toute cette ambiance gustative projetait un paysage dans la tête de Nivel. En buvant cette simple gorgée, il se voyait sous l'ombre fraîche d'un haut arbre des tropiques, entouré de plantes d'un vert émeraude, et de fleurs aux couleurs plus chatoyantes les unes que les autres. Jaune, bleu, rouge, orange et violet se mêlaient au ciel d'un bleu roi surplombant tout la Création. Pas âme qui vive dans cette vision. Simplement les plantes, une plage de sable fin d'un blond doré, presque blanc et parfaitement lisse, ainsi que les eaux océaniques, d'un bleu turquoise vers la côte, devenant cyan vers le large.

Nivel fut brusquement sorti de sa vision idyllique. Un brusque son en était la cause. Il ouvrit les yeux, qu'il avait inconsciemment fermés dans son expérience synesthésique, et vit devant lui un bien triste spectacle. Deux personnages, d'allure assez forte, avaient pris à parti un troisième. Ils avaient plaqué devant son repas une affiche représentant son visage. Nivel trouvait cela odieux. Il sortit de sa poche quelques pièces qu'il posa sur la table à laquelle il s'était reposé. Il se leva ensuite calmement, au même moment que le troisième individu. Celui-ci s'apprêtait à partir, de toute évidence. Il avait déjà fait quelques pas que les deux autres hommes saisissaient leurs armes. Nivel n'allait pas tolérer ce massacre. De sa main, il fit jaillir un spectre, à l'allure de lampadaire. Nivel murmura :

« Petrificus. »

Comprenant l'ordre, le fantôme se précipita en direction des deux tapageurs. Ces derniers étant de dos, ils ne le virent que lorsque le spectre eut traversé leurs corps. Ils furent alors immobilisés pendant une fraction de secondes. Nivel s'approcha d'eux, et posa une main sur l'épaule de chacun, leur murmurant à l'oreille :

« Ne savez-vous donc pas que l'on n’interrompt pas ainsi un repas ? »

Les deux hommes tournèrent aussitôt le regard vers lui. L'un d'eux, celui de gauche, eut l'air de le reconnaître. Il commença à fouiller parmi une liasse de papiers jaunis, et finit par extirper une feuille portant l'image de Nivel en gros plan, ainsi qu'une prime pour sa capture.

« Tu es aussi un pirate ! Quelle veine ! Deux d'un coup !
-Toi aussi tu vas nous suivre, enchaîna son camarade. »

Mais Nivel ne les écouta pas. Il sortit de sa poche deux billets vert bouteille qu'il posa sur la table de bois où était assis quelques secondes auparavant le troisième protagoniste. Sans esquisser un sourire il dit à la serveuse, pétrifiée :

« J'espère que c'est assez. »

Ensuite, il se tourna de nouveau vers les chasseurs de prime, et leur dit d'un ton très calme :

« Je refuse de vous suivre. Cependant, je vous propose une autre alternative. Que diriez-vous d'un duel. A en juger par votre tenue, vous n'êtes pas soldats de la Marine. Cependant, vous semblez traquer les têtes primées, comme ce jeune homme et moi-même. Vous devez donc être des Chasseurs de Prime. Dans ce cas, vous avez certainement une bonne expérience du combat. Un duel loyal ne devrait donc pas vous poser de problème, non ? Vous gagneriez ainsi nos têtes en tout honneur. »

Les deux chasseurs eurent alors une expression faciale des plus étranges et burlesque. Puis, d'un ton qui se voulait autoritaire, ils rétorquèrent :

« Très bien, mais l'autre aussi participe.
-Si ce compromis lui convient, c'est avec joie » dit Nivel, se tournant maintenant vers le jeune homme blond, resté muet jusque-là.


__________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invitéavatar


Mer 18 Juin - 20:11

Un Invité Surprise
impassible


Une légère brise de vent vint faire danser les cheveux de Keisuke lorsque celui-ci se retourna pour voir si les deux chasseurs de primes le suivaient. Le plus petit aux cheveux courts et à la couleur de charbon, avait sa main posée sur la cross de son revolver attaché à sa ceinture, et l'autre, le grand chauve, était prêt à dégainer son sabre. Keisuke comprit rapidement que le combat qu'il voulait éviter au milieu d'une rue remplie de passant, allait quand même se produire. Enfin, cette idée fut vite chassée lorsqu'une ombre spectrale transperça le corps des deux brutes qui se pétrifièrent le temps d'un instant. Un jeune homme, à la carrure squelettique, au teint pâle, couvert d'un long manteau et d'un képi laissant apparaître une chevelure étonnamment grise, apparût derrière les deux chasseurs de primes, posant une main sur l'épaule de chacun et leur murmurant des paroles qui ne parvinrent pas à l'oreille de Keisuke. L'attention se dissipa de Keisuke pour venir sur ce jeune homme au visage inexpressif et à la posture droite qui semblait être exagérée selon Keisuke. Quelqu'un de normal aurait profité de cette diversion pour s'enfuir, cependant notre blondinet ne bougea pas, admirant la scène qui se déroulait devant lui et se demandant qu'est ce qu'il allait se passer.

Le grand chauve prit un air étonné avant de se mettre à chercher dans sa paperasse. Il dénicha une nouvelle feuille qu'il sortit du lot et s'exclama gaîment :

« Tu es aussi un pirate ! Quelle veine ! Deux d'un coup ! »
« Toi aussi tu vas nous suivre. » reprit le second chasseur.

Ce jeune homme à l'allure fragile, au corps qui semblait pouvoir s'effondrer au premier coup de vent, était donc un pirate. Qui l'eut cru. Keisuke fût étonné par cette affirmation, mais l'enregistra assez vite. Après tout, son père lui avait dit plus d'une fois qu'il ne fallait pas juger un individu à son physique. Que les apparences étaient trompeuses et que celui qui semble faible peut tout aussi bien faire preuve d'une grande puissance.

L'invité surprise posa quelques billets sur la table où Keisuke avait à moitié remplit son estomac avant d'être sauvagement interrompu et après avoir parlé à la serveuse, il se retourna vers les deux chasseurs de primes :

« Je refuse de vous suivre. Cependant, je vous propose une autre alternative. Que diriez-vous d'un duel. À en juger par votre tenue, vous n'êtes pas soldats de la Marine. Cependant, vous semblez traquer les têtes primées, comme ce jeune homme et moi-même. Vous devez donc être des Chasseurs de Prime. Dans ce cas, vous avez certainement une bonne expérience du combat. Un duel loyal ne devrait donc pas vous poser de problème, non ? Vous gagneriez ainsi nos têtes en tout honneur. »

Sa voix était à la fois calme et glacial. Le sérieux qui prenait en proposant cet affrontement amusa notre loup qui attendait la réponse des deux chasseurs de primes :

« Très bien, mais l'autre aussi participe. » dit le chasseur dégarni

L'autre ! Ce mot résonna comme une insulte dans l'esprit du spectateur. Comment des moins que rien comme ces deux chasseurs de primes osaient appeler Keisuke ''l'autre''. Son sang se mit à bouillonner en même temps que son poing se resserra sous l'envie de refaire le portrait à cet insolant personnage :

« Si ce compromis lui convient, c'est avec joie » dit le jeune homme impassible qui se retourna vers Keisuke.
« Avec plaisir. » répondit Keisuke, un large sourire affiché sur son visage, se faisant craquer les articulations de ses doigts.
« Très bien. Je connais un endroit où on sera tranquille. » affirma le plus petit en pointant la direction qui lui était opposée.
Les deux chasseurs guidèrent les deux jeunes pirates à travers la ville, passant par plusieurs ruelles étroites où la lumière du jour avait du mal à trouver sa place. Ils marchaient deux mètres devant les deux pirates, s'assurant toutes les minutes que ces derniers ne s'étaient pas fait la malle. Keisuke ne put s'empêcher d'analyser son futur partenaire de combat, le regardant des pieds à la tête. Remarquant sa démarche assurée et sa rapière qu'il n'avait pas remarqué avant. Kei eut l'envie de remercier le jeune homme, mais les mots se figèrent au fond de sa gorge, et fur ravalés en même temps que sa salive. Ils arrivèrent enfin au lieu du combat. Il s'agissait d'une impasse rectangulaire d'environ vingt mètres carrés, enfouit au coeur de Longuetown. L'endroit était sombre, des cartons vides ainsi que des sacs poubelles dégageant une odeur nauséabonde était empiler dans un recoin. Les murs qui les entouraient était recouvert de graffitis représentant sûrement les gangs nichant dans Longuetown.

« Les règles sont simples. Un combat, deux contre deux. Tous les coups sont permis. Dès que vous êtes ... » le chasseur coiffé à la brosse s'interrompit un bref instant et reprit en se corrigeant. « Dès que les deux combattants d'une même équipe sont à terre, le combat s'arrête. »

Pouvait-on qualifié quelqu'un de mort ''à terre'' ? Se demanda Keisuke en esquissant un léger sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Nivel Wantov
• ADMINISTRATEUR •« Second des Okami  »

• ADMINISTRATEUR •
« Second des Okami »
» Messages :
146

avatar


Jeu 19 Juin - 15:52
Nivel s'arrêta, en même temps que ses trois compagnons. Aucun d'eux n'avait l'air de vouloir entamer les hostilités. Un des Chasseurs de Prime, sans doute préoccupé de son sort, se sentit obligé de préciser quelques règles :

« Les règles sont simples. Un combat, deux contre deux. Tous les coups sont permis. Dès que vous êtes ... Dès que les deux combattants d'une même équipe sont à terre, le combat s'arrête. »

La pause venue séparer la phrase du Chasseur amusa Nivel, mais cette vague émotion n'apparut sous aucune forme sur son visage. Il se contenta de rester impassible, flegmatique, comme à son habitude. Il avait pris soin, pendant leur courte marche, d'examiner son futur compagnon de combat, ainsi que ses deux prochains adversaires.
Le premier, dont il avait lu le nom sur la prime le concernant, s'appelait Keisuke Omitsu. Il était grand, blond, un air plutôt sûr de lui, ce qui, en combat, pouvait se révéler être une marque certaine de confiance en ses pouvoirs. De ces derniers, Nivel ne savait et ne pensait rien, pour le moment. Peut être le jeune homme possédait-il les aptitudes rares d'un Fruit du Démon. Ou peut être pas. En tous les cas, Nivel aurait vite la réponse à cette question.
Les deux autres, les chasseurs de prime, avaient tous deux l'air faiblards. Le premier, grand et le crâne dégarni, avait l'air parfaitement stupide, aux yeux de Nivel, et son assurance devait lui venir uniquement de la proximité de ses armes avec ses mains. Le second n'avait pas l'air bien plus vif. Petit, coiffé de façon ridicule, les cheveux d'un noir d'encre.
Le combat ne promettait pas d'être épique.

Mettant fin au silence persistant qui s'installait, Nivel traversa l'espace vide entre les combattants et le mur du fond, et se retourna face aux trois autres.

« Bien, ne tardons pas, j'ai un bateau à prendre. En place, je vous prie, messieurs. Et que les meilleurs gagnent, n'est-ce pas ? »

Keisuke Omitsu vint se placer à côté de Nivel. Ce dernier posa sa main gauche sur le pommeau de sa lame sans pour autant dégainer. Son autre main attrapa dans la poche intérieur de son manteau le petit carnet de cuir dans lequel il notait les maximes dictant sa conduite, ainsi que d'autres phrases chapardées ici et là dans d'autres livres religieux. Il ouvrit le calepin à une page marqué d'avance, et lut à ses camarades :

« Heureux est l'homme qui n'entre pas au conseil des méchants, qui ne suit pas le chemin des pécheurs. In nomine Patris ... »

Là-dessus il referma son calepin relié de cuir, le replaça dans sa poche, devant son poumon gauche, et dégaina sa rapière.

« Amen. »

Il plaça l'épée la pointe dirigée vers son adversaire, et s'élança. D'un vif geste de l'avant-bras, il attaqua le petit Chasseur de Prime au niveau du poitrail. Celui-ci para maladroitement le coup à l'aide d'un poignard, et tituba en arrière sur un petit mètre. Nivel n'en resta cependant pas là, et enchaîna un série de coup, visant toujours le torse. Son adversaire dévia chacune des piques, avec un petit sourire mesquin. Nivel, confiant. Ne le laissa pas répliquer, et, de sa main gauche, fit jaillir un spectre de petite taille. A la vue du fantôme, le rictus du Chasseur se figea. Nivel claqua des doigts, et murmura :

« Purificatio. »

Le spectre alla frapper l'estomac du Chasseur de Prime, et éclata en une petite explosion. L'individu fut projeté contre un mur de brique. Il ne semblait pas avoir subit de dégâts importants, car il se relevait la seconde suivante, et se remettait sur ses appuis, une expression de terreur maintenant affichée sur son visage.
Nivel se remit en garde, et dit d'une voix sereine :

« Commençons, maintenant. »

__________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invitéavatar


Jeu 19 Juin - 18:06

Combattez ...
euh vainqueur par K.O


Le silence devenu mettre dans ce ring de misère dont la seule lumière venait des fenêtres appartenant aux différents appartements qui nous entouraient. L'endroit était peut-être vide, mais Keisuke prit en compte les habitations qui contenaient sûrement des civils qui n'auraient pas aimés voir leur appartement voler en éclats. Son pouvoir était destructeur, et il demandait à notre jeune homme d'y réfléchir à deux fois avant de l'utiliser. Et face à ses deux chasseurs de primes qui semblaient s'en prendre qu'à de petits gibiers débarquant fraichement sur la longue route de la piraterie, il n'y avait pas besoin de se servir du gura gura no mi. Il ne faut pas oublier que Keisuke était un excellent combattant au corps à corps.
Le jeune homme au képi se détacha du groupe pour se positionner près du mur opposé et fut suivi par Keisuke qui avait mis ses mains dans les poches pour s'assurer de ne pas user de son pouvoir par réflexe.

« Bien, ne tardons pas, j'ai un bateau à prendre. En place, je vous prie, messieurs. Et que les meilleurs gagnent, n'est-ce pas ? » dit le partenaire de Keisuke pendant que ce dernier arriva enfin à ses côtés.
« Dis, y a pas de quoi manger sur ton bateau ? » répondit Keisuke afin de détendre l'atmosphère devenue pesante.

Mais le jeune homme ne répondit pas, il se contenta de fouiller dans la poche intérieure de son long manteau noir et d'en sortir un petit carnet recouvert de cuir. Quelques pages étaient marquées et il l'ouvrit à l'une d'elles.

« Heureux est l'homme qui n'entre pas au conseil des méchants, qui ne suit pas le chemin des pécheurs. In nomine Patris ... » il referma le carnet et le rangea là où il l'avait saisi « Amen. »


Keisuke resta indifférent devant ce qui semblait être pour lui une croyance en un être imaginaire. Il ne croyait pas en tout ça, mais ne prétendait pas pour autant que c'était impossible. Les seules choses que Keisuke croyait étaient ce qu'il voyait.
Juste après avoir rangé son carnet, le jeune homme dégaina sa rapière et attaqua aussitôt le plus petit des chasseurs de primes qui para le coup de justesse. Mais le jeune homme fît preuve d'une agressivité étonnant et ne laissa pas un instant de répit à son adversaire qui paraît chaque coup. Bien décidé à le toucher, le jeune homme fît sortir un fantôme de sa main gauche qui explosa au contact du corps du chasseur. Celui-ci fût propulsé contre un mur, mais se releva aussitôt, à la fois apeuré et furieux.

Ce jeune garçon était donc un être maudit lui aussi. Cependant, Keisuke eut beau chercher le nom de son pouvoir, il n'en trouva aucun dans sa mémoire. Il faut dire qu'il passait plus de temps à se battre et à s'entraîner qu'à étudier pendant ses années d'enfance.

« Commençons, maintenant. » dit le jeune homme toujours avec le même sérieux.
« Car tu n'avais pas commencé ? » lui lança Keisuke tournant la tête vers son interlocuteur.


Règle numéro un, toujours être sur ses gardes. Pensa Keisuke lorsque qu'il tourna la tête et vit le grand chauve se jeter sur lui, le sabre à la main, prêt à le découper verticalement. Le sabre passa à quelques centimètres du corps de Keisuke. On aurait pu croire que le chasseur ne savait pas se servir de son arme et avait lamentablement loupé sa cible, mais ce n'était pas le cas. Il avait fallu moins d'une seconde à Keisuke pour se déplacer rapidement d'un pas sur le côté, donnant l'impression de ne pas bouger. Le déplacement éclair était la première chose que l'on apprenait dans son ancien clan d'assassin. Une technique simple et efficace permettant de se déplacer sur une dizaine de mètre à une vitesse fulgurante.
Keisuke remarqua les yeux écarquillés du chasseurs de primes ne semblait pas avoir compris ce qui venait de se passer. Obstiné, il enchaîna cette fois-ci avec un coup horizontal, visant l'abdomen de Keisuke. Et le résultat fut le même. Dos à dos avec le chasseur immobilisé par la stupéfaction, Keisuke, toujours avec ses mains dans les poches, comme-ci il faisait une promenade, frappa avec son talon dans l'arrière de l'articulation du genou forçant le chasseur à poser le genou à terre. Changeant de pied d'appui, notre blondinet donna un violant coup de pied dans la nuque de son adversaire, qui tomba lourdement au sol dans un cri, paralysé par le coup, laissant les affiches de recherches cachés dans sa veste s'éparpiller au sol.. La colonne vertébrale avait cédée sous la puissance du coup et avait entraînée la paralysie du corps entier du chasseur. Keisuke aurait très bien put le tuer en frappant légèrement plus bas, mais il trouvait que le laisser dans cet état était bien pire que la mort étant donné que l'individu ne récupéra sûrement jamais ses facultés motrices :

« Tiens, j'ai loupé mon coup. Tu devrais être mort à cette heure-ci » mentit maladroitement Keisuke « Tant pis, tu resteras tétraplégique sûrement toute ta vie. Cela te laissera le temps d'enregistrer le nom de celui qui t'a mis dans un tel état. » Le visage de notre jeune loup passa d'aucune expression apparente à un regard glacial et meurtrier « Keisuke Omitsu, et non ''l'autre'' comme tu l'as dit antérieurement. Ne l'oublis jamais.».

Keisuke s'accroupit, ramassant l'avis de recherches sur lequel sa tête apparaissait. Il constata la somme que valait sa tête, 4 750 000 de berry. Il sourit légèrement avant de se retourner vers l'affiche qui semblait être celle de son compagnon de combat. ''Wantov Nivel'', 2 000 000 de berry. Il semblait que lui aussi venait tout juste d'arriver dans le monde de la piraterie. Keisuke se releva et s'installa contre un mur :

« Nivel, c'est bien ça ? J'aimerais vite partir de cette île, alors si cela ne t'ennuie pas, pourrais-tu vite en finir ? Je ne voudrais pas t'ôter le plaisir de le massacrer en le faisant à ta place. » Lui lança Keisuke, un sourire aux coins des lèvres et les yeux brillants de la certitude que l'invocateur de fantôme allait gagner ce combat.



Dernière édition par Keisuke Omitsu le Ven 20 Juin - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nivel Wantov
• ADMINISTRATEUR •« Second des Okami  »

• ADMINISTRATEUR •
« Second des Okami »
» Messages :
146

avatar


Ven 20 Juin - 14:09
Nivel n'avait pas bougé pendant que son camarade maltraitait brutalement son propre adversaire. Ce dernier finit sur le sol pavé, la colonne vertébrale visiblement brisée. Cependant, Nivel fut étonné de constater que Keisuke Omitsu n'achevait pas le Chasseur de Prime. Sans doute était-il cruel. Nivel ne pouvait que se douter de cette dernière hypothèse. Son propre adversaire n'avait pas non plus esquissé le moindre mouvement. Il était resté ébahi pendant le passage à tabac de son partenaire, et ne regardait maintenant plus que son corps convulsé, qui se tortillait à terre. Nivel dressa l'oreille lorsqu'il entendit Keisuke Omitsu lui parler :

«  Nivel, c'est bien ça ? J'aimerais vite partir de cette île, alors si cela ne t'ennuie pas, pourrais-tu vite en finir ? Je ne voudrais pas t'ôter le plaisir de le massacrer en le faisant à ta place. »

Nivel fut amusé de tant de calme dans la voix du jeune homme juste après avoir failli ôter la vie à quelqu'un. Cependant, il hocha de la tête. Son adversaire avait maintenant tourné la tête vers lui et paraissait visiblement inquiet. Nivel essaierait d'en finir vite, comme le lui avait demandé son camarade. Il leva la main gauche. De sa paume surgit un spectre, d'une vingtaine de centimètres de diamètre. Nivel murmura :

« Petrificus. »

Il claqua ensuite des doigts, et le fantôme se rua sur le Chasseur de Prime. Celui-ci, instinctivement, sans doute, mis son épée en position protectrice. Mais le spectre n'arrêta pas sa course, et traversa son buste sans encombre. L'homme fut alors pétrifié. Nivel profita de l'occasion, volontairement créée, et trancha le corps de son ennemi en diagonale, de l'épaule gauche au côté droit du bassin, brisant au passage la fine lame du Chasseur. Ce dernier resta paralysé une fraction de seconde, puis s'effondra, sans connaissance mais toujours en vie.

Nivel s'approcha du corps, leva son épée, et la planta dans la trachée. Alors que le sang giclait de la blessure, il prononça à demi-mot :

« Puisse ton âme reposer en paix. »

Là-dessus, il sortit son épée du cadavre, enleva le sang de la lame d'un brusque mouvement du poignet, et la rangea dans son fourreau. Il se tourna ensuite vers Keisuke Omitsu qui avait regardé la scène sans piper mot.

« Il semblerai que nous soyons tous deux des têtes primées. Cependant, je n'ai jamais entendu parler de toi. Je ne connais que ton nom. Cependant, je pense qu'une alliance entre nous deux serait une bonne chose. Mais avant tout, il est de mise de se présenter, n'est-ce pas ? Mon nom est Nivel Wantov. La Marine m'appelle « Le Pélerin ». Je n'ai pas de grandes compétences en combat, mais je peux cependant être utile comme navigateur. Si tu souhaites de moi, Keisuke Omitsu, il me semblerai profitable de mettre ma personne à ton service. »

Keisuke eut l'air interpellé par un tel discours, mais offusqué. Nivel en fut soulagé. A dire vrai, cela faisait quelques jours qu'il cherchait quelqu'un pour l'aider dans son voyage, et l'accompagner. Il était conscient que son niveau de combat ne lui permettait pas de s'engager sur la Route de Tous les Périls, à l'heure actuelle. Aussi, il lui semblait profitable de s'entourer de personnages plus puissants que lui, pour l'heure du moins ...

Spoiler:
 


__________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invitéavatar


Ven 20 Juin - 16:46

Un Équipage Est Né,
les loups sont lâchés

Nivel semblait avoir saisi ce que Keisuke lui avait dit. Il hocha de la tête avant de se ruer sur son adversaire, lui offrant une mort rapide et sanglante sans la moindre marque de dégoût. Le jeune homme au long manteau avait mis son adversaire à terre, et avec un calme olympien, lui avait transpercé la gorge avec sa lame. Un jet de sang vint tâcher le sol autour du cadavre, tandis que Nivel retira sa lame ensanglantée de la gorge de sa victime et la nettoya d'un geste vif avant de la rengainer. Il se retourna vers Keisuke, qui avait admiré la scène, se remémorant le nombre de fois où il avait exécuté sa cible sans jamais éprouver de culpabilité. Voir ce jeune homme faire preuve d'autant de froideur intriguait Keisuke qui se demandait quelles étaient les limites de ce jeune homme :

« Il semblerai que nous soyons tous deux des têtes primées. Cependant, je n'ai jamais entendu parler de toi. Je ne connais que ton nom. Cependant, je pense qu'une alliance entre nous deux serait une bonne chose. Mais avant tout, il est de mise de se présenter, n'est-ce pas ? Mon nom est Nivel Wantov. La Marine m'appelle ''Le Pélerin ''. Je n'ai pas de grandes compétences en combat, mais je peux cependant être utile comme navigateur. Si tu souhaites de moi, Keisuke Omitsu, il me semblerai profitable de mettre ma personne à ton service. »

''Alliance'', ''navigateur'', ''à son service'', les mots fusèrent, peut être un peu trop vite pour le blondinet comprit vite que son interlocuteur parlait de fonder un équipage. Keisuke fût assez troublé par ce discourt assez direct et qui semblait peu naturel. Mais le doute s'installa dans l'esprit de Keisuke. Lui qui avait été chassé de son clan pouvait-il se permettre de fonder un équipage ? Avait-il les épaules pour porter la responsabilité d'un équipage ? Les questions se bousculèrent, entraînement le jeune homme dans un songe profond le déconnectant de la réalité l'espace de quelques instants. Lui qui voulait marquer cette ère de son nom. Lui qui souhaitait nettoyer le déshonneur de son expulsion. Lui qui rêvait de devenir l'un des Yonkous et de contrôler une partie de ce monde. Il prit donc conscience que seul il ne réussira pas à tous les atteindre. Que pour devenir plus fort il devait s'entourer de compagnons d'armes tous aussi déterminé que lui. Il était prêt à former sa meute.

Il ressortit de ses pensées, croyant y avoir passé plusieurs minutes alors que seulement deux secondes s'étaient écoulées. Les deux globes noires aux reflets mauves de Nivel le fixaient toujours, ne laissant rien paraître de ses pensées, alors que Keisuke cligna machinalement des yeux, comme-ci il ressortait des profondeurs de la mer. Il se décolla du mur en brique contre lequel il était appuyé, lança les deux affiches qu'il tenait dans sa main en l'air, qui s'envolèrent dans un léger courant d'air, et commença à prendre le chemin du retour. La main gauche dans la poche de son pantalon, il fit un geste de la main droite qui demandait à Nivel de le suivre :

« Pas besoin d'autant de formalités, nous connaissons nos noms » dit Keisuke avec un sérieux étonnant, sans même prendre la peine de se retourner.

L'après-midi touchait bientôt à sa fin. Les bâtiments cachaient le soleil qui illuminait d'une couleur ocre le ciel, dans lequel la lune faisait son apparition. Keisuke traversa la ville pour rejoindre le port, il était pour lui de quitter cette île. Il n'avait pas encore donné sa réponse au jeune homme qui le suivait comme son ombre. Et il comptait la lui donner lorsqu'il sera en possession d'un navire pouvant les amener sur la route de tous les périls. Le port était remplit de vaisseaux pirates, et très peu de navires de la marine. En parlant d'eux, un groupe de ces petits soldats bleu et blanc était en train d'interpeller un équipage. Les pirates étaient attachés les uns aux autres, menottés et disposés en rond à même le sol. Keisuke jeta un coup d'oeil sur le navire se trouvant derrière eux dont d'autres pirates descendaient sous la menace du fusil braqué sur leur dos.

« Oublies le bateau que tu devais prendre. Tu monteras avec moi sur celui-ci. » dit Keisuke, montrant du doigt le navire sombre à la silhouette allongée en forme de requin.
Keisuke marcha lentement vers le navire devant lequel se trouvait plusieurs marines. Avec une démarche assurée, il passa au-milieu des marines, en écartant l'un d'eux du bras qui se trouvait sur son passage. Sans leur jeter le moindre regard alors qu'eux le fixèrent choqués par cette insolence, il posa le premier pied sur le pont qui menait à bord du navire avant d'être interpellé :

« Haltes ! Pour qui tu te prends pour me bousculer ainsi ?! Et ce navire appartient à la marine dorénavant ! Tu vas passer un sale quart d'heure petit ! »


Keisuke ne prit pas la peine de s'arrêter et continua sa montée. Les ordres d'un marine n'avaient aucun sens pour lui. Il se fichait de savoir si ce qu'il faisait leur plaisait ou non. Cependant, il finit par s'arrêter lorsque le bruit mécanique de plusieurs fusils prêts à tirer résonna sur le quai. Lâchant un soupir d'agacement, il tourna la tête suffisamment assez pour voir le groupe de marine :

« J'ai décidé que ce navire m'appartient. Il n'a rien à faire avec la marine, c'est un vaisseau pirate. Transmettez ça à votre supérieur, ''Un nouvel équipage est né. Les loups sont lâchés. Ils vont vous dévorer''. La meute des Okami prend le large, que cela vous plaise »

Keisuke interrompit sa phrase, laissant place à une atmosphère menaçante. Personne n'osait perturber ce silence qui n'annonçait rien de bon. Le poing de Keisuke se referma, laissant apparaître les veines qui le parcouraient. Puis, il frappa en direction des marines et du groupe de pirates assit à leurs pieds, et termina sa phrase en même temps :

« ... Ou non ! » prononça Keisuke avec conviction et puissance.

L'air se brisa en une fissure blanche devant le poing de Keisuke. Sans avoir le temps de réagir, le groupe de marines ainsi que les pirates furent écrasés par une puissance invisible qui détruisit tout ce qui se trouvait dans un rayon de quinze mètres devant lui.

Il rangea son poing dans sa poche, il arriva sur le navire, ignorant les dégâts qu'il venait de provoquer. Certains, les plus éloignés, avait réussi à suivre à l'attaque, mais pas sans blessures. Les autres, ceux plus proche, avait été brisé aussi facilement que du verre, tout comme le sol régulier et net qui se trouvait sous leur pied avait cédé sa place à un terrain vague fissuré de part et d'autre.

Keisuke se retourna vers Nivel qui venait d'assister à la scène et lui adressa un sourire amical :

« Mon cher, nous partons. »
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Nivel Wantov
• ADMINISTRATEUR •« Second des Okami  »

• ADMINISTRATEUR •
« Second des Okami »
» Messages :
146

avatar


Dim 22 Juin - 15:11
Nivel avait observé la scène qui venait de se dérouler sous ses yeux sans broncher, comme à son habitude. Et, après que Keisuke Omitsu ait écrasé, d'une manière ou d'une autre ces soldats de la Marine, Nivel ne pouvait que se conforter dans l'hypothèse qu'il avait intérieurement formulée : son camarade possédait les aptitudes d'un Fruit du Démon. Nivel avait même une idée de quel pouvoir il pouvait s'agir. La fissure provoquée dans le vide, les soldats littéralement écrasés sous une force invisible … Il s'agissait certainement là des pouvoirs du Gura Gura no mi, un Fruit dont on disait qu'il avait été l'atout d'un des plus grands pirates du passé, une légende, Barbe Blanche. Nivel avait entendu parler des aptitudes de ce Fruit, et il n'avait certainement pas envie de voir son possesseur contre lui.

Maintenant que tous les soldats étaient « hors d'état de nuire », Nivel s'avança vers le navire.

« Mon cher, nous partons. »

Nivel sortit son épée de son fourreau, et trancha la corde d'amarre. D'un bond, il atterrit sur le pont, aux côtés de Keisuke Omitsu. Alors que la corde de chanvre s'enfonçait dans les eaux troubles, Nivel observait le bateau qui serait désormais sa maison.

Il avait une forme pour le moins singulière, aérodynamique. La poupe était pointue, et l'arrière du vaisseau avait une sorte de queue faite de voiles. Il s'agissait d'un trois-mat, possédant beaucoup trop de voiles au goût de Nivel pour être comptées. Au sommet se trouvait un poste d'observation d'une capacité plutôt importante, à première vue. Le navire semblait plus rapide qu'agressif. Nivel ne descendit pas visiter le bateau dans son ensemble, mais il se doutait qu'il était aménagé afin de pouvoir accueillir un certain nombre de pirates, une dizaine au minimum.

Nivel jeta un coup d'oeil à son acolyte, qu'il considérerait maintenant comme son capitaine. Celui-ci avait une expression soucieuse et en même temps plutôt heureuse. Nivel ne comprenait pas ce mélange d'émotions. Mais il se garda bien de lui en demander la raison. Il se contenta de l'imiter, et de regarder le port s'éloigner, alors que le crépuscule venait déjà déposer sur l'océan son voile pourpre. Nivel sortit de la poche intérieure de son manteau son calepin de cuir, l'ouvrit à une page marquée, lut ce qui y était inscrit, referma le carnet et le rangea dans sa veste.

Il partait maintenant en mer en compagnie de Keisuke Omitsu, un parfait inconnu, se mettant à dos la Marine et le Gouvernement.

« Belle journée, non ? »

Fin ♫


__________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Deux destins, une rencontre [PV: Nivel Wantov][Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand deux destins se ressemble et s'assemble...
» Quand deux destins se croisent
» JBA et JCD DEUX DESTINS ETROITEMENT LIES JUSTICE ET OU IMPUNITE !!!!
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les Quatres Océans :: East Blue :: Loguetown-