Partagez | 
 

 ► Artegor Nissirios - Un Afro de taille ! [ En attente de Test Rp ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Artegor Nissirios
- WINTER -« Mr Mauve »

- WINTER -
« Mr Mauve »
» Messages :
11

avatar


Lun 16 Juin - 19:01
Prénom NOM

   
Identité
Nom & Prénom(s): Nissirios Artegor
   Âge: 40 piges
   Surnom: L'Afro
   FDD/Lame:  Daiya Daiya no Mi ou Fruit du Diamant
   Camp: Romance Works
Unité: Winter, dirige quelques hommes
   Race: Humain
   Haki: Aucun
   CODE RÈGLEMENT: Ok, par Nivi ♫
   


   
Buts & Rêves
Aujourd'hui il cherche simplement à accomplir quelque chose de " plus grand " pour reprendre ses mots. Une destiné qui a un rapport avec les objectifs de Romance Works il semblerait.


   
Description Physique


▬ Eh Rai ! Vas-y lâche des com's sur tes fringues et ta sale gueule, tout le monde s'en contre balance de tout'.
▬ On t'a jamais dit de la fermer Kyo !

Le physique aux époques d'aujourd'hui est une chose importante, sur laquelle bon nombre de personnes vous jugerons. Il est surement la chose qui en dit le plus sur notre personne. Pourquoi ? Parce que tout simplement il peut être touché du regard. Le caractère n'est que futilités et que pur opinons. C'est ce pourquoi nous ne sommes jugés que par le regard au travers des autres. Ceci est la base de tout jugement. C'est dans cette optique là que le Samurai ne fait en rien attention à sa présentation. Quand on est quelqu'un d'aussi important, on se doit d'être présentable. La logique le voudrait bien …
Ses yeux sont assez remarquables. Un rouge pourpre perçant, mais rarement immaculés et ils ont une fâcheuse tendance à révéler ses émotions. Un véritable miroir. Et lorsque le temps est assez couvert, ses pupilles deviennent plus ou moins gris, véritable caprice de la nature. Cependant, si ces deux perles rouges reflètent ses émotions, elles peuvent devenir brulantes par moment, ce qui oblige l'interlocuteur à dévier son propre regard, une aversion insondable que l'on ne souhaiterait pas connaître.

Sa carrure. D’un point de vue global, général, le garçon n’est pas bien grand. Pour son poids, là aussi rien de bien important. Tout est parfaitement proportionné. Il a donc une allure svelte. Une véritable silhouette de mannequin, ou presque. Il aime son corps tel qu’il est. D'un point de vue musculature, rien de très important n’est à déplorer. Mais posséder ce genre d'atouts n'est pas réellement dans son caractère et dans sa façon d'être. Il est plutôt un homme réfléchit que plutôt à utiliser ses poings. C'est pourquoi sa musculature est fine et toute en longueur. Facilitant l'agilité et la vitesse de mouvement. Quand bien même il paraitrait fragile au premier regard, il est tout autre. Bien d'autres sont tombés dans ce piège. Après tout il n’est pas un gradé pour rien l’Afro.

Ses cheveux, quand eux pourraient faire l'objet d'un paragraphe entier et pour cause, il doit posséder les cheveux les plus indisciplinés au monde. Il possède une énorme chevelure noire, tournant vers le noir ténèbres. Cette masse est immense et il s’en occupe que rarement. Le tout dans un style qu'il n'a pas réellement réfléchit ou encore choisit. Il la laisse ainsi tel un Afro des années 70. Comme le ferai une explosion capillaire de nos jours. Beaucoup lui on fait des remarques sur sa chevelure qui ne semble même pas écouter. Désormais, il ne s’occupe plus d’un tel détail. C’est son style de vie. Il est né ainsi et perdra la vie ainsi. Une vraie marque de mode à lui tout seul.
Il est bon de noter qu'il arbore plusieurs cicatrices sur son corps. Malheureusement, ces balafres ne sont pas uniquement le fruit de ses nombreux entraînements acharnés ; elles sont pour la majorité des blessures de survie de ce monde impitoyable. Un passé qui montre à quel point il était dépendant du sort de Dieu ou seul le hasard déterminé encore s'il devait vivre ou mourir.

Son vestimentaire, pur style samurai du siècle dernier. Un simple kimono crème lui servant de tissus du haut de son corps jusqu'à ses genoux. Cela lui permet notamment d'avoir plus de souplesse lors des combats au corps à corps. Pas réellement quelque chose de très compliqué ou de tape à l’œil. Juste de quoi ne pas mourir de froid. Sabre à la main ou attaché à la taille, prêt à toutes éventualités. Tongs aux pieds, la simplicité fait toujours des carnages.

Un Afro Samurai comme on en fait plus, clope au bec, un air blasé sur le faciès, c'est ainsi qu'il parcours le monde. Pas vraiment le genre de type qui rentre dans un bar et qui passe inaperçue. Le teint de la peau un peu mate, on pourrait le croire des pays du Sud, qui sait ? Peut-être ?



   
Description Psychologique


▬ Hoy Rai ! Vas y balance ta psyché à la gueule de ces têtes de junkies.
▬ Ta gueule, Kyo.

Notre caractère est quelque chose d'unique qui nous appartiens totalement qui est libre à nous de changer ou de conserver au cours des âges. En effet, si le physique peut ressembler jusque traits pour traits à quelqu’un d’autre, on n’a jamais exactement le même caractère qu’une autre personne sur la planète. C'est aussi généralement une chose que l'on construit à plusieurs. Des proches, des amis, des ennemis, des inconnus. Tous sont là pour apportés leur part du gâteau. On ne peut ainsi prétendre connaître la personne que l’on juge. Mais trêve de bavardages. Vous rêvez sans doute de savoir qui est véritablement le grand aventurier de ce jour ? Je vais donc vous révéler cela.

Opiniâtre, il est bien rare qu'il prenne le temps d'écouter l'avis des autres, car s'il a déjà une idée bien précise en tête, alors il est inutile d'essayer de le faire changer d'avis. Il est intéressant de voir que même si ces choix lui paraissent incorrects avec le temps, il assumera chacun de ses actes. Il se doit de vivre selon son crédo. Même si la tolérance et l’acceptation de ses erreurs fait partie de la voie du guerrier. Quoi qu'il en soit, les erreurs commises lui ont au moins appris une chose ; il ne suffit pas d'être ambitieux pour toujours réussir. L'ambition est une qualité, mais à trop forte dose elle devient néfaste et ceci, l'afro l'a expérimenté. Non pas qu'il ait connu ce sentiment dans son enfance, mais il y a toujours eu une sorte de coquille qui à la fois protège ses relations et l'éloigne des gens qu'il ne connait pas.

Stoïque, il vous sera rare de voir l’ancien Afro avec le sourire aux lèvres dans des situations appliquées. Un samurai n’est pas là pour sourire mais pour ce pourquoi il est mandaté. Hors de ce cadre, même s’il reste un guerrier dans l’âme, Artegor n’est pas différent de ces congénères. Il sourit, il rit, il pleure (intérieurement). Seuls les intimes peuvent le voir, mais la peine est surement le sentiment le plus enfouis de tous. Toutefois, il faut noter que c'est quelqu'un de prudent et que jamais il n'ira prendre de risques inutiles : la mission avant tout, certes, mais si celle-ci mets en danger ses coéquipiers alors non, le jeune homme éconduira. Chose qui vous sera possible d’apercevoir sans même creuser sa coquille est son humour légendaire (ironie) et sa froideur palpable. Il n’est pas là pour se faire des amis.

La voie du Bushido. Un chemin parmi tant d’autres accessible qui mène bien souvent à une existence de sang et conquête de soi-même. Sadique, il l'est surtout quand il se trouve légèrement à fleur de peau. Froid, distant, il l’est par nature. Mais il reste un homme posé et réfléchit. La peur, il l’a ressent, à chaque fois qu’il brandit sa lame. Mais c’est par son contrôle qu’il devient si fort. Celui qui se prêtant sans peur, n’est qu’un ahurit, un raté. On le dit prétentieux, lui ne se voit pas ainsi. Il se connait, il connait les limites de son corps pour les avoir maintes fois franchit. Alors il ne définit pas ça comme de la prétention mais comme de l’assurance, de la connaissance sur soi, que pour lui tout le monde devrait avoir.

Les plus. En dehors de son côté homme-sabre qui ne croit qu’en ses facultés, Afro se distingues par deux facettes de lui. C’est un garçon accros à toutes sortent de choses. Cigarette, limonade, quelques drogues visant à réduire la douleur de certaines vieille blessures. Bizarre pour un soldat qui se dit droit. Et pourtant … alors ne vous étonnez guère de le voir avec on ne sait quoi dans ses roulées bien logées entre ses lèvres pulpeuses. Mais ce que beaucoup ignores, c’est que l’homme se trouve quelque peu dérangé mentalement.  Qui se révèlent aujourd’hui aux yeux de notre Afro comme une personne pouvant être vu seulement par lui-même. Un gars plus petit que lui, qui n’arrête pas de parler et qui se la joue décontracte. Il se fait appeler Kyoshiro, ou Kyo. Il amène donc Artegor à parler dans le vide bien souvent, d’après lui, il devrait disparaitre quand notre héros l’aura retrouvé. Des paroles bien floues aujourd’hui.



   
HISTOIRE

Rapport n°7566 : En provenance d'une prison sur Grand Line, rédigé par le Colonel Moutarde au sujet du prisonnier 45685890. L'enfance ...


Aujourd'hui le prisonnier n'a comme toujours pas prononcé un mot. Je n'arrive aucunement à savoir les évènements qui ont menés à cet acte inconsidéré. Nous savons tout de même qu'il est né dans la région d’East Blue dans la Ville de Logue Town. Ce sont les seules informations que nous avons pu récupérer sur son seul son acte de naissance . A noter qu'il a été pendant un temps dans un orphelinat durant un temps et qu'il fut après récupéré par un homme à l'allure suspecte. Aucun papier officiel n'a pu être observé. On soupçonne que l'individu soit autre que le défunt disparu Shogun "The Colt". Mais là non plus nous ne possédons pas plus d'informations. Nous nous basons ici que sur de simples rumeurs découlant de faits passés. Voilà les quelques informations que nous avons sur l'enfance du prisonnier 45685890.

Un rapport plutôt peu constructif vous ne croyez pas ? Que diriez-vous de savoir réellement les actes de notre Nissirios durant sa petite enfance. Il faut déjà savoir que depuis sa naissance le garçon a toujours vécu seul. Sa mère étant morte de fatigue en le mettant au monde et son père emprisonner dans l'une des nombreuses prisons de ce monde pour cause d'être allié de prêt ou de loin à la Révolution. C'est ce pourquoi il fut alors placé dans un orphelinat à sa naissance. Un endroit qu'il n'a jamais quitté. Du moins jusqu'au jour où il fut la rencontre du fameux "Shogun". Un homme assez terrifiant quand un enfant peut poser son regard sur le sien. C'est D'ailleurs pour ce regard que Shogun à prit le jeune garçon sous son aile. Laissant alors un orphelinat avec un lit vide sans aucune réelle explication. Aucun papier ou autre chose du même genre. C'est ainsi que sa nouvelle vie débuta.

Comme le prétende les rumeurs partout dans le monde, "Shogun" est bel et bien vivant et en pleine forme. C'est ainsi que Artegor l'a réellement connu. Il a fait pendant des années le larbin pour l'homme qui commençait à accuser l'âge tout de même. Après tout il était à la retraite. Passé le test de la détermination, ils purent enfin débuter l'entrainement. Un entrainement qui fut intensif et qui manqua plusieurs fois de tuer le garçon, tellement son " Père " - comme il l'appel - lui en demandait beaucoup. " Mais tout ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ". Ce sont les mots qui ont accompagné le jeune garçon dans cette pénible épreuve qui à chaque pas lui permettait de ce dépasser un peu plus. Une enfance de souffrance mais aussi d'amour à leur manière. C'est dans cet environnement qu'est né le successeur de " The Colt ". Une enfance qui s'arrêta le jour où le garçon eu l'âge de prendre la mer. Un endroit qu'il a toujours rêvé de dominer. C'est ce pourquoi avec sa force et son courage il se mit en quête d'un Équipage pour dominer ces mers sous la bannière des Pirates.

Rapport n°7889 : En provenance d'une prison de Grand Line, rédigé par le Colonel Moutarde au sujet du prisonnier 45685890. Sa progression sur les Blues ...


Le prisonnier semble de plus en plus coopératif. Il manifeste un certain enthousiasme à répondre à nos questions sur la période où il a été un pirate sur les Blues. Cela nous a permis ainsi de concorder nos informations sur cette période et les informations collectées par les différents CP. Voici donc les faits. Dès lors qu'il a été en âge de naviguer par ses propres moyens, il vogue au gré des courants cherchant des compagnons de route. Tout ceci dans le but du pouvoir dans un premier temps se faire un nom sur les quatre mers qui entourent Grande Line. Cette quête d'équipage a duré de nombreuses années selon ses dires et qui ne se sont jamais arrêtés encore d'après lui. Bon nombre des affaires de pirateries sont dès lors réglées grâce à cet interrogatoire. À noter que le prisonnier est très coopératif, un fait qui sera je l'espère retenu pour sa condamnation.

Il a avoué de nombreux méfaits qu'il a pu commettre tout au long de sa vie de pirate maintenant terminée. Lui qui était un Second à la tête haute sans vraiment d'estime. Même si pour nous son honneur ne correspond pas forcément au nôtre. Il a aussi mentionné que payer aujourd'hui pour ses actes n'est pas quelque chose qui l’effraie et qu'il est prêt en payer le prix. Une attitude que j'ai rarement vue lors de mes anciennes enquêtes envers un pirate de petit renom tel qu'il peut l'être. La rédemption n'est peut-être pas inconnue pour la piraterie finalement. Cette enquête me perturbe de plus en plus au vu de cet homme.


Un rapport cette fois-ci plus complet, bien que guère conséquent. Les méfaits qu'a pu accomplir le garçon ne sont en rien inscrit dans celui-ci. Ils sont inscrits dans un rapport annexe qui serait bien trop fastidieux de raconter ici, bien que les choses principales soient mentionnées. Comme le dit le rapport, Artegor après avoir quitté Shogun a pris la mer en quête de compagnons. Il s'est retrouvé pendant plusieurs mois à écumer les mers seules. À se battre contre des idiots et des moins bêtes. C'est à North Blue qu'il rencontra son premier acolyte. Un garçon à peine plus jeune que lui qui rêvait aussi de prendre la mer s'en réellement osez le faire. Jango qu'il s’appelait. Les deux garçons sont vite devenus de grands amis et ont rapidement trouvé le moyen de se faire connaitre. C'est ainsi qu'après peu de temps, à eux deux ils recrutèrent un équipage de bras cassés pour écumer les blues. Jango le capitaine et Artegor le second. Un vrai équipage qui au fil du temps a basculé dans la révolution sans réellement sans rendre compte.

C’est d’ailleurs ce qu’il les a amenés à leur perte. Pour des raisons encore obscures l’équipage du Capone encore en herbe s’est mis à faire des petites missions pour la révolution. Sans réelles importances mais qui agglutinées commencent à faire du chemin. C'est un jour, pour des raisons qui sont surement la gloire et récompenses, l’équipage a accepté une mission bien trop importante pour leur envergure. C’est pour ça qu'Artegor est en prison et que Jango est mort. Mais la fin apporte un renouveau.

Rapport n°8379 : En provenance d'une prison de Grand Line, rédigé par le Colonel Moutarde au sujet du prisonnier 45685890. La lumière sur la tentative de vol du Vice-Amiral ...


Nous avons enfin pu parler de l'évènement principal de ces rapports. Le prisonnier a enfin voulut faire un peu de lumière sur cette histoire. Voilà selon ses dires ce qui s’est passé. « Pour notre gloire et notre renom nous avons décidé de voler le vice-amiral ! Éliminer ainsi un éminent personnage de la Marine nous aurait apportés de précieuses informations sur les armes antiques. Malheureusement notre plan était voué à l’échec, nous étions trop faibles et non préparés pour un tel acte. J’avais décidé de laisser la plupart de l’équipage sur le navire pour être le plus discret possible. Donc seul Jango et moi étions affectés à cette mission. Mais comme vous le savez, Jango était chargé de la diversion. Le vice-amiral devait être occupé pour que je puisse pénétrer de la crête. Mais on s’était fait repérer à des kilomètres à la ronde et avant même que Jango né put tenter quoi que ce soit, il était mort étendu sur le sol et moi capturé par ces enfoirés de Marines ». À ce moment-là j’ai compris que l’interrogatoire était fini. Je dois dire que sous l’émotion j’ai eu du mal à retenir mes larmes. Ce prisonnier fut vraiment quelqu’un de très perturbant pour moi. Comme si quelque chose le poussait à être en dehors de ces murs de la prison. Comme si sa place n’était pas ici. C’est dans ce dernier rapport dans les murs de la prison que je recommande une réévaluation du dossier de ce prisonnier concernant sa peine. Je pense qu’un compromis peut être trouvé et qu’il serait bien plus utile dehors ces murs qu’à l’intérieur. Colonel Moutarde, gloire à la Justice.

Comme vous vous en doutez l'affaire ne s'est pas vraiment passée comme ça. Une colère d’avoir été trahi par son propre équipage. Tout ce qui est dit dans le rapport est vrai. Ou du moins tout n’est pas dit. Artegor n’a jamais mentionné que la révolution avait son implication dans la chose. Bien que cette nuit-là ce soit seul avec son Capitaine qu’ils sont partis pour voler le vice-amiral en pleine réflexion dans ses appartements. Le but était de l’attirer à l’extérieur pour pouvoir l’abattre sur son balcon. Le plan se déroulait sans accros. Pour Artegor en tout cas. Aucune résistance ne lui avait été faite. Il n’avait eu à assommer que quelques gardes pour atteindre le point culminant de la base. Endroit du rendez-vous. C’était un jeu d’enfant, un peu trop facile. Trop facile, il aurait dû le remarquer. Oui car en effet, cette nuit-là, l’un de ses hommes les avait dénoncés, trahit comme on dit. Pourquoi ? Tout simplement pour qu’il puisse reprendre l’équipage du Capone. La concurrence est rude dans la piraterie. La base étant au courant de chacun de leurs agissements, ils attendirent Jango à l’endroit de son apparition et n’ont eu aucun mal à le transpercer d’une épée. Une scène qu'Artegor observa sans en perdre une miette. Et pourtant, quelques secondes après avoir entendu les cris de son meilleur ami, il replaça son œil dans la lunette. La balle ne fit qu’effleurer la joue de l’officier de la marine. Le pirate fut rapidement encerclé par toute la garnison et directement amené à la prison la plus proche ...

Rapport par escargophone n°10379 : En provenance du convoi de transport pour le quartier général, fait par un officier au sujet du prisonnier 45685890. C'est le dernier rapport concernant Artegor Nissiros. Évasion du Criminel ...

PeuleuPeuleuPeuleu ... PeuleuPeuleuPeuleu. Clic. Ici l'officier Cranefort Monsieur. A l'appareil pour faire le rapport n°10379. Très bien, je vous dis tout ça monsieur. Donc en raison des derniers rapports du Colonel Moutarde et des précisions données par le prisonnier, la condamnation du prisonnier 45685890 a été revue et il a été décidé qu’il devrait purger sa peine dans la prison du quartier général de North Blue. Une peine qui est perpétuité au vu des nombreux actes commis durant sa vie liée à la Piraterie. Sur nous partons maintenant pour … « BOUM !!! ». Hein me que se passe-t-il ? Le Bateau se met à trembler de tout côté. Attendez monsieur je vais voir ce qu’il se passe sur le pont. (Bruit de pas montant les marches rapidement ). Quel carnage, le bateau est en train de tomber en ruine. Nous sommes attaqué, ce pavillon, c’est …clic. [ Fin de communication ].

Voici donc le dernier rapport de la marine concernant le prisonnier. Artegor se faisait appeler Tetsu Kimitsu à l'époque. Ce jour-là il n'était pas le seul à être transféré. C'est là que résida sa chance si l'on peut dire. Les autres prisonniers qui étaient avec lui, n'étaient en rien des enfants de cœurs et leurs compagnons n'entendaient pas de cette oreille qu'ils passent leur fin de vie en prison. Voilà pourquoi le bateau se retrouva attaqué. Le destin amena donc notre pirate afro à s'enfuir. C'était il y a dix ans.

Après cet incident. Tetsu Kimitsu, devient Artegor Nissirios. Un nouveau nom pour une nouvelle vie. Pour comprendre la suite des évènements, il faut comprendre qui était Shogun "The Colt". Vieil homme à la réputation légendaire, il était considéré il y a des décennies comme le forgeron de légende. D'après certaines rumeurs il était le créateur de certaines grandes lames de ce jour. Artegor ne lui a jamais posé ce genre de question mais l'homme a appris la forge au garçon. C'est en forgeant que l'on devient forgeron. C'est ainsi donc que pour se faire oublier et laisser sa vie de pirate derrière lui il passa du bon côté de la ligne. Il s’efforça à devenir un homme honnête. S'installant sur Grand line, comme son maitre, il monta de ses propres mains une petite forge. Un métier passionnant et lucratif quand on connait quelques filons.

Ce n'est pas pour autant qu'il délaissa sa vie d'aventurier. À travers des navires marchands il se déplaçait sur les îles du monde. Pourquoi ? À la recherche de minerais rares, produire une lame reste facile, mais en fabriquer une de qualité s'en est une autre. C'est lors de ses quêtes, qu'il trouva le fameux fruit du démon. Rares sont ceux qui sont au courant. Mais vous allez me demander, comment un homme qui est à la recherche de rédemption a atterri dans l'organisation de Romance Works. Cette partie de l'histoire est encore assez flou, on attendant quelques rumeurs comme quoi, les fondateurs de l'ordre connaissaient de près l'ancien forgeron de renom. Posséder son héritier serait comme le posséder lui. Mais une chose est sûre, dans sa quête vers un autre monde, Artegor a toujours recherché ce genre d'organisation. Un crédo à tenir, des hommes à suivre et une route déjà tracé. Il n'allait pas rester dans sa petite forge pour l'éternité non plus.



   
Derrière l'écran
Prénom: Francky / Baka
   Âge: 21 piges
   Tu veux l'accès à la zone hentai ? Pourquoi pas x)
   Avatar (feat.): Afro Samurai ( Afro samurai )
   Comment as-tu connu le forum ? Partenariat.
   Une question ? Une plante comme dirigeant d'une organisation WTF ?!!!
   

   © One Piece Apocalypse



Dernière édition par Artegor Nissirios le Jeu 19 Juin - 14:02, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuu D. Rose Monkey
« Pirate »

« Pirate »
» Messages :
36

avatar


Lun 16 Juin - 21:08
Bonsoir et re-bienvenue parmi nous jeune Afro !
Je te souhaite bon courage pour la rédaction de ta présentation. En toute sincérité, ton personnage me semble fort intéressant malgré le peu d'informations dévoilées.

Si tu as un quelconque problème ou une question, n'hésites pas à me contacter ou contacter mes collègues staffiens Smile Nous nous ferons un plaisir de te guider et t'aider.

Passes une bonne soirée ♥️

__________________________________________________



Thème de Ryuu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-creation.forumactif.org/
Ezekiel Fendiez
• ADMINISTRATEUR •« Mr Grey »

• ADMINISTRATEUR •
« Mr Grey »
» Messages :
60

avatar


Mar 17 Juin - 9:12
Re-bienvenue aussi pour ma part !

Surtout n'oublie pas d'upper le sujet quand tu auras fini !
En tout cas il me tarde d'en savoir plus sur un futur camarade ... n'oublie pas de préciser quelle branche de l'organisation t'intéresse, et le rang éventuel !

__________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artegor Nissirios
- WINTER -« Mr Mauve »

- WINTER -
« Mr Mauve »
» Messages :
11

avatar


Jeu 19 Juin - 14:00
Voilà je suis en attente de Test puisqu'il en faut un pour le FDD. Je tiens à préciser que le fait qu'on ne sait presque rien sur le fait que Artegor rejoint Romance Works est voulu. On intègrera ça inRp si jamais cela gène si vous voulez bien.


__________________________________________________

OPFS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivel Wantov
• ADMINISTRATEUR •« Second des Okami  »

• ADMINISTRATEUR •
« Second des Okami »
» Messages :
146

avatar


Jeu 19 Juin - 15:13
Hoy !

Voilà ton Test RP :

Citation :
Tu débarques sur une île déserte à première vue. Après une brève exploration, tu te retrouves nez-à-nez face à une meute de gorilles belliqueux. Raconte ce combat. Bien sûr, il est de mise d'utiliser les capacités de ton Fruit du Démon.

Voilà ♫

__________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Fendiez
• ADMINISTRATEUR •« Mr Grey »

• ADMINISTRATEUR •
« Mr Grey »
» Messages :
60

avatar


Ven 20 Juin - 9:34
Bonjour ! Voilà ma notation donc :

QUALITÉ :

Déjà, ton personnage est intéressant, c'est évident. Ta manière d'en parler, de le décrire est plutôt attrayante, en revanche certaines tournures de phrases et conjugaisons gâchent parfois le tableau. Je vais quand même te mettre Pas mal, avec 110 points, parce que c'est quand même loin d'une torture visuelle Smile


LONGUEUR :

3618 mots => 1,4

La longueur est convenable, suffisante pour les descriptions et pour l'histoire.



ORTHOGRAPHE :

Ta présentation est malheureusement sertie de nombreuses fautes de conjugaison, notamment en terme de concordance des temps ou avec des confusions entre participe passé et passé simple. Quelques amalgames également entre des noms et des verbes. Comme pour la qualité, je vais te mettre Pas mal (1,2).

BONUS :

Tu es plutôt sympathique et investi pour le moment, alors je vais te mettre un Bonus de niveau 1 – respect des concordances, respect des membres : 1,3

110 X 1,4 X 1,2 X 1,3

Tu gagnes donc 240,2 points d'expérience.
Félicitations.

Passons à la réputation :

Je recense ici les actes positifs notables :

1) Orphelinage (ou du moins vie seul) => 10 points.
2) Coopération avec la Marine => 20 points.
3) Reconversion dans une profession légale => 10 points.

Réputation Positive : 40 points

Et je recense ici les actes négatifs notables :

1) Entrée dans la piraterie => 20 points.
2) Attaque d'une base de la Marine => 30 points.
3) Tentative de meurtre d'un officier => 50 points.
4) Evasion de prison => 40 points
5) Entrée à Romance Works => 20 points

Réputation Négative : 160 points

Prime de départ : 4 millions de berrys

Voilà donc pour ma validation, je laisse maintenant la place au test-RP.

__________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artegor Nissirios
- WINTER -« Mr Mauve »

- WINTER -
« Mr Mauve »
» Messages :
11

avatar


Dim 22 Juin - 21:29
♪ Ile Déserte - Gorilles inertes ♪


HRP : Si vous avez lu la description psychologique de mon personnage, vous savez que depuis quelques années il voit un mec du nom de Kyoshiro. Personnage provenant exclusivement de son imagination. Simple indication pour vous permettre de comprendre qu’il n’existe pas réellement.

Kyoshiro ▬ « Dis Arte ça fait un bail que l’on marche dans cette forêt. Tu es sûr qu’on n’est pas perdu au moins ? »

Pour ma part je reste stoïque. Je ne lui porte même pas attention. Comme d’habitude en gros. Moi je suis là, marchant tranquillement sur un chemin de terre, virant des fois à droite, des fois à gauche. Lui il préfère se déplacer de branche en branche. On est bien, une petite brise vient de se lever. Ce moment de tranquillité me donne envie d’une petite … Je cherche rapidement dans ma poche pour en sortir un bâtonnet assez marqué par le voyage. Accroché à mes lèvres il fait moins « roulé à deux balles ». La petite brise fait vaciller quelques instants la flamme de mon allumette. Je suis un professionnel, la résistance n’est que pure futilité. Je peux enfin tirer quelques lattes de mon mélange d’herbes. Expulsant alors le superflu par mes narines qui me rend incognito lors d’un instant. On peut reprendre la route, je suis serein.

Kyoshiro ▬ « Tu sais ce genre de consommation risque de te monter à la tête mec ! »

Mon regard se lève alors vers une branche quelconque. Mes iris semblent aussi glacials que les ténèbres à ce moment. Kyoshiro intercepte le regard noir.

Kyoshiro ▬ « No stress mec ! Je déconne, tu devrais le savoir depuis le temps. Je me la ferme promis. »

L’île semble déserte. Me serai-je trompé ou est-ce que le vieil homme sur le navire m’aurait dupé ? Surement un peu des deux. Pourquoi ? J’ai l’air si effrayant que ça ? Faut dire que voir un Afro dans des endroits comme celui-ci peut porter à confusion, on n’a pas vraiment l’habitude d’entrevoir des gars dans mon genre. Du coup je me retrouve là, à déambuler comme un clodo dans cette forêt interminable. Sac sur le dos, pioche sur les flancs et sabre comme attache ceinture. Je ne suis qu’un pauvre mineur mon seigneur, veuillez m’indiquer la route à suivre, je vous en serai reconnaissant. Malheureusement, le bon Dieu doit être aux abonnés absents. Ok Kyo je crois que tu as raison, on est perdu. Shit !

J’ai parlé d’île déserte tout à l’heure non . Il semble que j’ai tout faux aujourd’hui. Ça fait quelques kilomètres qu’on est suivi maintenant. Les branches craquent sous leur poids, des feuilles tombent, des cris s’entendent. Ce ne sont pas des humains ou alors ils n’ont pas connu la civilisation. À entendre leur grognement, on est plus dans une situation de proie chassée que de gentils compagnons. Je ne pensais pas ce matin en me levant à faire couler le sang mais le destin en a décidé autrement.

Kyoshiro ▬ « Je ne voudrais pas te mettre le seum mon frère, mais je crois bien qu’on est suivi et ils ne sont pas pour prendre le thé si tu vois ce que je veux dire. »
Artegor ▬ « Ouai je sais. »

Il est temps de faire face à la populace locale. C’est pas que je n’aime pas quand on me suive, si en fait je n’aime pas quand on me colle au train surtout si le bonnet est en dessous du C. Du coup je me stoppe. Tire une latte sur mon pet et expulse une bonne dose de fumée. Aller venez je vous attends, main sur mon sabre pour sûr. A peine ma carrure s’arrête que j’attends à quelques mètres ( en cercle autour de moi ) des bruits sourds signifiant qu’ils ont quittés les air pour la terre ferme. Enfin les voilà. Vachement imposant pour des gorilles. Presque aussi balèze qu’un homme. De mon air blazé je balaye la zone. Cinq … un peu déloyal tout ça. Surtout quand on voit la bave couler le long de leurs lèvres et leur regard ne voyant en moi qu’une simple chair à saucisse. Que les hostilités démarrent.

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, me voilà arme à la main. Main droite armé, main gauche libre comme l’air. Je n’ai pas encore bougé d’un pouce. Eux par contre, ce n’est pas la même histoire. Comme des chacals, y en a deux qui déboulent, crocs acérés et poings serrés. J’ai quand même le temps de me tirer une latte avant qu’ils rappliquent. La peur ? Pas une once de montrée. Je les attends de pieds fermes. Le premier colosse est déjà sur moi, de sa droite il essaie de me faire cracher mes chicos. Un tour sur moi-même me permet d’éviter la charge. La première en tout cas. Ils sont plutôt agiles les enfoirés. Ce n’est pas des pieds mais des mains qu’ils ont au bout des jambes. J’ai manqué de vigilance et me voilà désarmé. De son pied droit il vient de me carotter mon sabre. Un sabreur sans sabre, il se retrouve cul nu. On pourrait penser pareil ce moment. Mais l’enflure d’Afro que je suis, a toujours un atout dans sa manche.

L e premier gorille ayant fait son taff, il s’écarte pour laisser la place à son pote. Plus rapide que son processeur est surement encore plus féroce. Je n’ai ni le temps de contre-attaquer et encore moins d’éviter. Cette fois-ci ça va être au plus fort de triompher. Rien que d’imaginer la scène, un léger rictus se forme sur mon faciès. Je prends une autre seconde pour me tirer une seconde latte. Ça fait quelque temps que je ne l’ai pas montré, je ne pensais pas le sortir pour des macaques. Ça y est, il est sur moi. Mon sourire est toujours présent, le gorille lui semble toujours avide de mon sang. C’est alors que nos bras s’entrechoquent. Sans vraiment d'explications logiques, un voile de poussière s’élève dans le petit chemin. Sa dissipation est aussi rapide que son apparition et la stupéfaction qui laisse derrière lui est très perceptible. Le singe semble plus que surpris quand il constate que son poing vient de s’écraser contre du diamant. Il est rare de voir des fruits du démon sur les Blues, notion qui doit être totalement inconnu à ces prédateurs.

Kyoshiro ▬ « T’as trop le swag mon frère quand tu utilises ce truc. Tu dois en brancher plus d’une avec ça ! »
Artegor ▬ « Kyo … Ta gueule. »

Je profite dès lors de la surprise de mon adversaire pour lui coller sa droite du siècle. Un bras armé de diamant qui fait mal dans la mâchoire. Un one-shot qui règle le compte d’un gorille. Ils ont beau être féroce ils ne sont pas super résistant. Mais il est temps de passer aux choses sérieuses. Tu m’as volé l’objet qui fait de moi ce que je suis et pour ça, on doit tous y passer. Du coin de mes lèvres, je balance un peu plus loin mon mégot. Je m’en rallumerais un plus tard. Les quatre derniers arrivent tous en même temps, je n’ai pas le temps de me faire déconcentrer. Kyoshiro reste lui perché sur sa branche, il n’est pas du genre à venir se salir les mains. Il est surtout là pour me les briser. J’enduis dès lors mes deux bras de diamant. Après la parade, la contre-attaque. Du 4 vs 1, jamais je vais en ressortir indemne. Faut savoir serrer les dents.

Comme prédis, quand j’arrive à eux, j’ai à peine le temps de balancer un bastos que j’en prends un dans les côtes. Ça fait un mal de chien. Arrive ensuite une salve de coup. Le diamant sur mes bras disparait pour me laisser plus de fluidité et d’agilité dans mes mouvements. Ils savent frapper fort mais trop lentement. Dommage pour eux. Prenant appui sur mes cuisses, après avoir évité un coup de façon à ce qu’il passe au-dessus de moi lorsque je me suis accroupi, je m’élance dans les airs comme l’aurait fait un faucon en recherche de proies. Tous me regardent alors bouches grandes ouvertes, trop mou pour tenter quoi que soit. J’enduis ma jambe droite de diamant pour effectuer un maximum de dégâts à mon atterrissage. Y a pas à dire, je m’éclate à balancer ses babouins dans le décor.

[ Ellipse ] L’affrontement continua sur quelques minutes. Tous balancèrent des coups, plus ou moins violents. Tout le monde en reçut, certains plus que d’autres. J’ai alterné entre jambes, bras et torse pour venir à bout de ces saletés. Le dernier à même essayer de me trancher avec ma propre lame. C’était sans compter sur mon crane de fer, enfin plutôt de diamant. De ma coupe Afro je l’ai envoyé dans les bras de Morphée. Une tignasse pareil remplit de diamant ça peut faire mal, même très mal.

Kyoshiro ▬ « Woua !!! Mec, ce dernier coup ! Tout un art. »

Je préfère ne pas lui répondre. Ça ne ferait qu’attiser sa fonction à me répondre. Et là tout ce dont j’ai envie, c’est de marcher pénard. Armé de délicatesse et de grâce je ramasse ce qui m’appartient dans les mains de celui qui a tenté de subtiliser la perle de mes yeux. N’avais-je pas dit que je m’en allumerais un plus tard ? J’accroche mon âme de nouveau à ma ceinture et ne perds pas une seconde de plus pour allumer, ce qui est le second pétard de la journée. Je reste sur place un instant afin d’en consommer une certaine partie et d’enfin relâcher toute cette fumée qui encrassait mes poumons. Là je peux enfin reprendre la route. Clope au bec, un air blaze, les mains dans les poches, je trace ma route vers quelque chose d’un peu plus constructif.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akuma Shinda
♣FONDATEUR« Second des Freedom Dragon »

FONDATEUR
« Second des Freedom Dragon »
» Messages :
115

avatar


Lun 23 Juin - 9:16
Je valide ta présentation et t'assigne au rang Winter ; Mr Mauve.

Tu peux faire ta fiche technique Wink

__________________________________________________



Merci Ryuu D. Rose Monkey Very Happy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepiece-apocalypse.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

► Artegor Nissirios - Un Afro de taille ! [ En attente de Test Rp ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Socles, et Taille de Fig (IRL...)
» Taille d'un trébuchet
» recherche chien petite taille.
» taille des socles et type de socles
» mini-camescope-hd-taille-cle-usb-thanko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Présentations Validées-