Partagez | 
 

 I'm a Nivi ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nivel Wantov
• ADMINISTRATEUR •« Second des Okami  »

• ADMINISTRATEUR •
« Second des Okami »
» Messages :
146

avatar


Lun 9 Juin - 13:18
Nivel WANTOV

Identité
Nom & Prénom(s): Wantov Nivel
Âge: 20 ans
Surnom: Le Pélerin
FDD/Lame: Horo Horo no mi; une rapière simple.
Camp: Pirate
Race: Homo-Sapiens
Haki: Haki de l'Armement
CODE RÈGLEMENT: OK by Akuma.


Buts & Rêves


Nivel n'a pas de but ni de rêve particulier. Il n'est pas le genre de personne qui veut à tous prix atteindre un objectif. Cependant, on peut considérer qu'il ait un idéal. Nivel est avant toute chose un homme de religion. Il croit en son Dieu plus que n'importe quoi. On peut donc considérer que son objectif serait l’accroissement de ses connaissances, de sa sagesse.



Description Physique

D'un point de vue physique, Nivel est un personnage assez intrigant. Commençons par son visage. Nivel a une peau pâle, légèrement blanche, mais reflétant la jeunesse et la fraîcheur. Ses traits sont toujours détendus, calmes, paisibles. Il ne sourit presque jamais. Il vit dans une sorte de paralysie faciale. Seules ses fines lèvres remuent légèrement lorsqu'il parle. Le reste de son visage est plongé dans un sommeil abstrait. Nivel a des yeux demi-clos en permanence. Ses pupilles sont d'un noir étrangement teinté, aux reflets mauves. Cette caractéristique est cependant difficilement visible, en raison du faible écartement des paupières. Mais cette couleur, lorsqu'on la remarque, fait généralement l'effet d'une surprise. Dans ce mauve, on peut lire une dimension spirituelle étrangement faite, ou dieux et démons sont omniprésents, ainsi que spectres, farfadets et autres korrigans. Ce monde féerique et merveilleux n'est cependant que le reflet de ce que renvoient ces yeux si particuliers. Mais ces pupilles ont également un autre regard, que les gens ordinaires perçoivent souvent plus facilement que celui cité précédemment. En effet, Nivel a un regard hautain, supérieur. Du fait de sa haute taille -Nivel doit faire un bon mètre quatre-vingt-, on a tendance à prendre ce regard pour une insulte. Ce n'en est cependant pas une, puisque Nivel a toujours ce même œil. Ce sentiment de supériorité est rehaussé par un nez fin, et pointu, ainsi que par une bouche souvent neutre. Enfin, Nivel a une chevelure d'un blanc grisé, caractère rare pour son âge, et qu'il tient sans doute d'un de ses géniteurs inconnus. Sa couleur de cheveux étant déjà un fait étrange, il a pris pour habitude de se coiffer de telle manière à avoir de chaque côté de son visage deux pointes capillaires descendant le long de sa mâchoire, à la manière de favoris, mais en plus pointu et droit. Les cheveux sont taillés relativement courts, et laissent dépasser derrière les pattes les oreilles, fines, pointues, à la manière d'ailerons.

Nivel n'a pas un profil athlétique. Il est plutôt du genre filiforme, squelettique. Il n'est donc pas habituel de le voir faire un effort physique. Il préfère à l'épée la plume, et lorsqu'il s'agit de se battre, il n'utilise en général que les capacités que lui confèrent sa malédiction, bien qu'il lui arrive d'user de son épée. Pas de muscles, donc, son son pâle épiderme, ou alors bien peu. Mais, de toute manière, Nivel est souvent très vêtu, au sens où la quasi-totalité de son corps est recouverte de vêtements, chapeaux ou souliers. Passons donc maintenant à cette étape de notre description. Nous procéderons de haut en bas, en commençant donc par le couvre-chef. Nivel en porte un assez inhabituel, puisqu'il s'agit en fait d'une casquette, s'apparentant au képi. Une visière vient surplomber le regard, protégeant également du soleil. Par-dessus celle-ci, la partie supérieure du chapeau de forme sphérique, comme une section de cône. Les deux parties sont séparées par un ruban pourpre, où est attaché, au milieu du visage, un insigne à la signification mystérieuse. Mis à part ce dernier élément, le couvre-chef est d'un noir légèrement violacé -sans doute est-ce là un effet de coquetterie de notre protagoniste pour mettre en valeur ses pupilles.
Passons maintenant au buste. Nivel porte une chemise blanche, dont le col est attaché jusqu'aux plus hauts boutons. Sans doute s'agit-il ici d'un reste d'une soigneuse éducation plutôt que d'un quelconque effet de noblesse, ou de vantardise. Par-dessus cette chemise de lin, Nivel porte un manteau ouvert, lui tombant jusqu'aux genoux. Ce manteau est d'un noir d'encre, et ses contours en sont délimités par des lignes grises. Le col épais est baissé sur les épaules et la nuque, et une bande d'étoffe pourpre est située au niveau du bassin. L'intérieur de la veste est du même pourpre que celui de ce dernier élément. Sur le bras gauche de ce manteau, Nivel a l'habitude de porter un brassard d'un bleu roi. Enfin, les bouts des manches du vêtement sont redressés en ourlet, laissant paraître des motifs de rayure, alternant le pourpre et le noir. Le manteau possède une poche intérieure au niveau du poumon gauche, dans laquelle Nivel a l'habitude de ranger son manifeste, sa Bible personnelle.
Finissions par le bas du corps, à commencer par le bassin. Nivel porte une ceinture pourpre, rappelant la couleur du manteau, venant enserrer un pantalon d'un noir légèrement violacé, lui tombant jusqu'aux chevilles. La chemise blanche que porte Nivel est soigneusement rentrée dans le pantalon, ne laissant aucun pli transparaître. A cette ceinture, Nivel a l'habitude d'attacher sa rapière, qui vient se loger contre sa jambe gauche sans le gêner dans ses mouvements pour autant. Enfin, Nivel porte aux pieds des souliers noirs, soigneusement cirés et lustrés, comportant des talonnettes. Ces chaussures ont un bruit bien particulier, qui fait que lorsque Nivel marche, elles produisent sur le sol dur un son sec, reconnaissable entre mille.

Nous avons vu comment était Nivel d'un point de vue physique, intéressons-nous maintenant à son maintien, sa marche, son attitude extérieure. Nivel est très droit dans tout ce qu'il fait. Lorsqu'il marche, c'est sans le moindre faux pas, et toujours avec un maintien du dos exceptionnel. Il ne fait jamais part de ses émotions, qui sont pourtant en ébullition à l'intérieur de lui-même. Lorsqu'il est assis, il est toujours aussi droit, jamais affalé ou ne serait-ce que tordu sur sa chaise. Non, il reste d'un droiture parfaite en toutes circonstances. De plus, chacun de ses gestes est emprunt d'une certaine noblesse, voir même parfois d'un sentiment de supériorité. Nivel est le genre de personne qui aime donner une bonne image de lui, et c'est un élément qui se ressent dans sa manière de faire les choses.  



Description Psychologique

Approchons-nous maintenant de la psyché de Nivel. Notre protagoniste est un personnage assez étrange, original, ou même extraordinaire, pour certains. Non, en fait Nivel n'est rien de tout cela. Il est le genre de personne qui ne vit pas dans un monde haut en couleur, au sens métaphorique du terme. Nivel est manichéen. Pour lui, une personne est bonne ou mauvaise, blanche ou noire, ange ou diable perfide. Pour sa part, il se considère comme gris, ange damné par ses aptitudes démoniaques, sorte de Lucifer essayant tant bien que mal de s'extirper de ses Enfers. Mais la caractéristique la plus marquante, sans doute, de notre cher protagoniste est sa croyance sans faille et invétérée en un Dieu imaginaire, créé par lui-même, et dont il a écrit un manifeste louant ce Dieu. Nivel est un être pieux. Il se considère comme pasteur de sa religion, chargé de neutraliser les personnes « noires », les diables perfides, et de protéger les personnes « blanches », les anges. C'est sous cette optique-là que se déroulent ses combats. Il expie les pêchés de ses victimes en les envoyant à terre, tout ça car il croit aveuglement en sa chimérique divinité. Cependant, on ne peut pas le juger comme naïf, car cette divinité imaginaire a été son aide, son port, son point de rattachement pendant ses plus noirs moments. Un être imaginaire, miséricordieux et tout-puissant a de quoi vous donner des ailes quand vous êtes son seul et unique prophète.

Comme tout être qui soit, Nivel a des défauts, que nous qualifierons ici de pêchés, afin de nous imprégner au maximum de l'état d'esprit de notre personnage. Le premier pêché de Nivel, son pêché capital, est celui de paresse. En effet, le « Pélerin » est un éternel procrastineur. Il retarde toujours ses devoirs au plus lointain moment possible, jusqu'à ce que la chose en question devienne urgente et qu'il soit contraint de l'exécuter, sous peine de diverses conséquences. La plupart du temps, il essaie également de trouver quelqu'un pour faire la tâche en question à sa place. Mais, généralement, cette tentative se solde par un échec. Ainsi, Nivel est souvent obligé de faire des choses dont il n'apprécie pas forcement la teneur, simplement car il a trop tardé pour pouvoir les faire lorsqu'elles étaient encore agréables.
Mais Nivel n'est pas simplement paresseux. Il est également envieux. Si vous possédez un objet qu'il convoite, gare à vous. Vous pourriez vous retrouver au tapis incessamment sous peu. Si Nivel voit que vous avez un objet en votre possession, et que celui-ci se révèle lui plaire, il pourrait très bien vous considérer volontairement comme quelqu'un de « noir », et ainsi vous mettre à terre pour un quelconque motif. Ainsi, la vie d'homme d'église n'est pas tout à fait blanche. Elle est teintée de petites touches de noir, qui font qu'elle n'est pas inaccessible.

Enfin, ne tarissons pas de défauts sur Nivel, car il a également quelques qualités fort appréciables. Tout d'abord, il est calme, en toutes circonstances. La colère n'a jamais fait partie de son éventail d'émotions. Si un ennemi le provoque, il ne s'agit pour lui que d'une perte de temps. Nivel est imperméable à ce genre d'insultes. Ainsi, cette qualité fait de lui quelqu'un d'assez agréable à fréquenter, et quelqu'un avec qui on peut débattre sans craindre de s'exposer à ses foudres. Cependant, sur cette qualité vient vite empiéter un de ses défauts : son engouement pour sa religion. En effet, Nivel n'a aucune gène à enrôler dans ses rangs divins des personnes, au beau milieu d'une conversation.
Nivel est également assez drôle, bien qu'il ne le montre pas, et que ses blagues passent souvent inaperçues en raison du ton monocorde de sa voix. Souvent, ses calembours et ses collibets sont dissimulés au beau milieu d'une phrase, sans pour autant avoir de rapport avec celle-ci. Et malgré sa nature d'apparence assez sombre, Nivel a un humour très « jeune public », enfantin. Il passe donc souvent pour quelqu'un d'assez immature. Mais comme il n'a aucun ego, ça ne le gène pas.



HISTOIRE


Comme toute histoire, tout commence sur une île tranquille, sans problèmes, et abritant une population calme et heureuse. En un mot, nous sommes sur l'île de Baterilla, South Blue.

C'est pas une nuit des plus sombres, noires, que commence ce récit. Sur l'île de Baterilla, dans sa ville principale, et accessoirement éponyme, tout est calme. Aucun passant dans les rues obscures, simplement la lumière jaune des lanternes, projetée sur les pavés gris. Troublant ce calme retentit un cri. Le genre de cri plus attendrissant qu'autre chose. Pas un cri à glacer le sang, un cri de douleur, mais plutôt un cri d'enfant, de nourrisson. Sur le parvis d'un imposant édifice de pierre taillée est posé un panier d'osier finement tressé. A l'intérieur, enfoui délicatement sous une couverture de lin repliée, un nouveau-né, âgé de deux jours tout au plus, s'égosille. Ses cris aigus retentissent partout dans l'allée, réveillant les habitants. Déjà, certains sortent de chez eux, vêtus de robes de chambre et le teint cireux. Tous s'approchent du parvis de l'édifice grisâtre, pour venir voir qui trouble leur sommeil. Et c'est avec étonnement qu'ils découvrent l'enfant posé dans le panier.
Soudain, sans un bruit, les lourdes portes de chêne de l'édifice pierreux s'ouvrent. Dans l’entrebâillement, on distingue vaguement la silhouette d'un homme, familier aux habitants de l'île. L'un des badauds interroge à mi-voix cet homme :

« Que devons-nous faire, Mon Père ? »

Sans un mot, l'homme s'avance dans la lumière jaune des lanternes, et pose son regard sur l'enfant. A cet instant, on pourrait presque lire dans ses yeux le raisonnement intense qui secoue chaque neurone de son cerveau. D'une voix de stentor, il répond :

« Retournez vous coucher. Je vais m'occuper de cet enfant. »

Tous les autochtones regardent le pasteur avec étonnement. L'homme, de haute stature, robuste, les cheveux et la courte barbe grisonnants, le regard vif et malicieux caché derrière des lunettes en demi-lune, n'a pas l'image habituel d'un tuteur. Cependant, c'est sans aucun commentaire que les insulaires retournent dans leur maison respective. La place redevient bientôt vide, excepté le pasteur et le panier d'osier, à l'intérieur duquel l'enfant dort maintenant à poing fermé. Le vieil homme s'accroupit, examine le visage du nourrisson. Un sourire dont la rareté est évidente vient se figer sur ses lèvres. Le pasteur empoigne alors le panier par la poignée, et porte son paquet à l'intérieur de sa demeure.
L'endroit est sombre. Seules quelques chandelles, placées le long d'une nef, viennent éclairer la pièce unique. Traversant la mer de bancs, tel Moïse traversant la Mer Rouge, le pasteur vient déposer le panier sur la surface de marbre froid d'un autel. Il prend alors l'enfant dans ses bras, et se dirige maintenant vers une des vasques remplie d'eau sacrée. Là, il y plonge l'enfant pendant quelques secondes, afin que celui-ci soit totalement imprégné du liquide purificateur. Le pasteur sort l'enfant de l'eau, et l'emmaillote dans une serviette épaisse. Le nouveau-né se réveille, remplissant le temple de ses gémissements les plus attendrissants. Un nouveau sourire vient éclairer le visage du pasteur, qui murmure maintenant à l'enfant :

« Tu es maintenant un enfant de notre Dieu. Tu recevras un nom saint, car la sainteté sera ta voie. Tu seras mon fils, tu recevras mon nom. »

L'homme pose l'enfant quelques instants sur l'autel de marbre, et griffonne quelques mots sur un registre ouvert. On peut maintenant lire :
« Purifié le 20 mai durant la nuit, Nivel Wantov, âgé de deux jours. »

Les années passent. Nivel devient un jeune garçon. Maintenant âgé de six ans, il commence à étudier. Son père adoptif, Père Andrew Wantov, lui apprend tous les rudiments de base des lettres, chiffres, et sciences. Le jeune garçon devient peu à peu plus instruit, il amasse des connaissances qu'il consigne toutes dans un journal, livre épais relié de cuire qu'il garde toujours en sa compagnie. Mais le plus important de l'éducation de Nivel est bien sûr centré autour de la religion. Le jeune garçon vit dans le seul bâtiment du temple où il fut recueilli quelques années plus tôt. Ses quelques contacts avec le monde extérieur sont rares, du fait que Nivel n'apprécie pas la compagnie des autres personnes de Baterilla. Il ne fréquente que les livres et son père adoptif, qui lui sert de mentor dans ce voyage à travers la culture.
Ainsi, à travers les années, Nivel devient plus cultivé, plus sage, plus pieux, mais aussi plus solitaire et antipathique. Le jeune homme finit par passer toutes ses journées seul, dans sa sombre chambre, relisant encore et encore la Bible qui lui sert de guide. Le seul contact humain qu'il ait est celui qu'il entretient avec son père adoptif. Cependant, les deux religieux ne se rencontrent que rarement, aux repas, généralement. Mais pendant ces réunions, tous deux se montrent étonnement ouverts l'un à l'autre. C'est ainsi que se déroule la vie de Nivel Wantov, jusqu'à son vingtième anniversaire.

Quelques semaines après que Nivel eut soufflé ses vingt bougies, un événement pour le moins étrange et inattendu vient perturber le quotidien des religieux. Une nuit, Nivel est réveillé par les cris de son père. D'un bond, il se lève, attrape son épée, qu'il a pris l'habitude de toujours garder près de lui, et se dirige vers la chambre du vieil homme. Il y entre en trombe pour trouver le vieillard, maintenant âgé de quatre-vingt ans, allongé sur le sol de pierre, sans aucun signe de vie apparent. Nivel s'agenouille près du corps, cherche désespérément un battement de cœur, un pouls, ou quoi que ce soit qui eut pu lui indiquer que son père vivait encore. Mais malgré ses espoirs, Nivel se rend à l'évidence. Il est maintenant orphelin. Il prend le cadavre de son père entre ses bras, et le couche sur le lit encore défait. Là, il clôt les paupières, restées ouvertes sous l'effet d'un mort brutale. Aucune larme ne coule. Nivel reste impassible, extérieurement du moins. Intérieurement, il essaie de rester calme, de contenir ses violentes émotions. L’événement n'est pas des plus inattendu. Encore la veille, au dîner, les deux hommes avaient parlé de cette situation. Nivel se remémore la conversation, se rappelle de ce qu'il doit faire.

« Dans le tiroir de ma table de chevet, tu trouveras ton dû. »

Nivel suit les consignes, et ouvre le tiroir en question. A l'intérieur, il ne trouve qu'une enveloppe jaunie par le temps, portant l'inscription : A ouvrir après la mort. Nivel déchire le papier, et en sort une lettre soigneusement pliée, sur laquelle il reconnaît l'écriture de son père. Il lit les quelques lignes inscrites sur le parchemin. Son père lui adresse pléthore de compliments sur le fils qu'il a été pendant ces vingt années, et le somme de toujours rester aussi bon qu'il l'a été jusque là. Il lui demande également de ne pas rester sur Baterilla. Les voyages forgeant la jeunesse, il le prie de partir en mer. Enfin, il lui lègue un objet lui ayant longtemps appartenu sans qu'il ait jamais le courage d'en faire usage. Dans un coffret, situé dans le tabernacle du temple, se trouve une aide, en vue de futures aventures.
Nivel descend les escaliers de pierre menant au temple. Il fait encore nuit, l'immense salle est vide. Il s'approche de l'autel, le contourne, et se dirige vers le tabernacle. Il sort une clef de sa poche, et l’insert dans la minuscule serrure. Il tourne, et la petite porte s'ouvre en un déclic. Derrière les calices, il aperçoit une boîte dont il n'avait jamais dénoté la présence auparavant. Il la prend, et la pose sur l'autel. Le coffret n'est pas scellé. Il pousse donc le couvercle, et découvre son contenu. Posé sur un écrin de velours rouge, un fruit aux motifs étranges repose calmement. Nivel sait de quoi il s'agit. Il a lu de nombreux livres au sujet de ce type d'artefact. Il ne veut pas manger ce fruit. Mais son père en a fait ses dernières volontés. Cruel dilemme. Cependant, Nivel est homme de foi. Le respect des morts est une doctrine qu'il ne saurait ne pas respecter. Mais il n'est pas encore temps. Il referme le coffret, le met sous son bras, et remonte vers sa chambre.

Les vagues frappent la coque de bois de la barque, l'éloignant toujours plus du rivage de Baterilla. A son bord, Nivel Wantov regarde le ciel d'un air lointain. Il devient maintenant un pirate, un navigateur « illégal ». D'un geste calme, il ouvre le couvercle d'un petit coffret de bois, en sort un fruit, et croque dans sa chair à pleines dents.




Derrière l'écran
Prénom: Martin
Âge: 14 ans
Tu veux l'accès à la zone hentai ? Non ...
Avatar (feat.): Noboro ... Noboko ... quelque chose comme ça, de Pokémon.
Comment as-tu connu le forum ? ... Are you serious, guy ?
Une question ? ... Qui suis-je ?

© One Piece Apocalypse


__________________________________________________



Dernière édition par Nivel Wantov le Dim 15 Juin - 12:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akuma Shinda
• FONDATEUR •« Second des Freedom Dragon »

• FONDATEUR •
« Second des Freedom Dragon »
» Messages :
115

avatar


Mar 10 Juin - 11:59
Coucou Nivel,

Up quand tu auras terminé.

__________________________________________________



Merci Ryuu D. Rose Monkey Very Happy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepiece-apocalypse.forumactif.org
Nivel Wantov
• ADMINISTRATEUR •« Second des Okami  »

• ADMINISTRATEUR •
« Second des Okami »
» Messages :
146

avatar


Dim 15 Juin - 12:06
Up !

L'histoire est un peu maigre, mais il fallait bien avancer, n'est-il pas ?

Voilà, amusez-vous ♫

__________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Fendiez
• ADMINISTRATEUR •« Mr Grey »

• ADMINISTRATEUR •
« Mr Grey »
» Messages :
60

avatar


Lun 16 Juin - 14:33
Hello mon cher ! Voilà exprimée sous cette forme chiffrée l'image de ma pensée :


QUALITÉ :
Une présentation de très bonne qualité avec un vocabulaire très diversifié, laissant néanmoins apparaître quelques répétitions (surtout dans la description physique) et erreurs d'emploi pour certains mots. Je t'attribue pour et malgré tout cela un "Très bien", et une note de 150 points. Ta note de puissance est de 1100 + les RP avant que la Puissance soit créée : 1250


LONGUEUR :
1422 mots => la note est donc 1,1

Une histoire plutôt courte compte-tenu de la longueur des deux parties précédentes, mais après tout, la qualité peut et doit primer sur la quantité ! En revanche, même si on peut excuser le peu de mots, un tel récit aurait mérité plus de détails selon moi.



ORTHOGRAPHE :
Quelques discrètes fautes d'orthographe et de conjugaison, mais rien de très marqué ou dérangeant. Alors je vais dire "Très bien", avec une note de 1,7 !

BONUS :
Tu es plutôt actif, et a déjà participé à plusieurs validations, donc ton sérieux et ton implication sont à noter ; au niveau de ton écriture, je n'ai pas trop souffert d'ennui ni d'un quelconque problème lié au texte, donc je pense que je vais t'attribuer :
Bonus de niveau 3 – respect des concordances, respect des membres, efforts fourni, activité sur le forum : 2


150  X 1,1 X 1,7 X 2

Ce qui fait donc 561 points d'expérience.
Félicitations !
Passons à la réputation :
Je recense ici les actes positifs notables :

1) Abandon après sa naissance => 20 points.
3) Mort de son père adoptif => 20 points.

Réputation Positive : 40

Et je recense ici les actes négatifs notables :

2) Ingestion du Horo Horo no Mi => 60 points.
3) Entrée dans la piraterie => 20 points.

Réputation Négative : 80

Prime de départ : 2 millions de berrys
Pour conclure, une présentation plutôt bien écrite et pas désagréable, malgré pour l'histoire une impression de rester sur sa faim (ce qui a bien sûr un impact sur la prime) ... enfin tout cela ne regarde que moi ! Et oui, c'est une validation !

__________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

I'm a Nivi ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AAA ::  :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Présentations Validées-