Partagez | 
 

 Drôle de destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ryuu D. Rose Monkey
« Pirate »

« Pirate »
» Messages :
36

avatar


Lun 9 Juin - 12:30
______Une légère brise caressant sa peau blanche, ses cheveux rosâtres dansant timidement au rythme du vent. La jeune femme était allongée au fond de sa barque, laissant cette dernière la portée où le destin lui dicterait d'aller. Elle n'avait aucune compétence en navigation, à quoi bon s'acharner à ramer alors que le vent et les vagues la porterait probablement près d'une île à un moment où à un autre.

______Ryuu leva la main devant son visage, vers le ciel, comme si elle voulait s'emparer d'une simple poigne du soleil chaleureux qui réchauffé sa peau. Elle avait vécu des années enfermée, pieds et poings liés. Cela ne faisait que quelques jours, peut-être une semaine, une semaine et demi, qu'elle pouvait marcher où elle le voulait, qu'elle pouvait parler sans risquer de se faire écorcher vive. Mais ce qu'elle appréciait le plus, c'était cette légère brise qui caressait sa peau, le son des vagues qui l'a bercé, la liberté de respirer, de profiter des choses simples de la vie. Mais pour profiter pleinement, il allait falloir qu'elle fasse de gros efforts sur elle-même, ne serait-ce que pour se débarrasser de cette crainte des hommes. Elle le sait que tous les hommes ne sont pas comme lui, mais... La confiance ne se gagne pas d'un regard et une peur ne s'efface pas d'un sourire et d'une prise de conscience.

______Perdue dans ses pensées, elle ne s'était même pas rendue compte du bruit des vagues se fracassant contre une plage de sable. Portée jusqu'à la rive de cette dernière, la barque se heurta contre le sol, ne pouvant aller plus loin. Le choc provoqué par l'impact arracha un très léger gémissement de surprise à la rose qui se redressa aussitôt en position assise. Elle regarda autour d'elle puis elle pencha la tête en croisant les jambes de façon à se retrouver en position tailleur. C'était maintenant...

______Elle allait poser pour la première fois depuis 14 ans les pieds sur la terre ferme. Elle ne savait pas si elle devait sortir de la barque et prendre son destin en main ou si elle devait fuir de peur d'être déçue par les sensations que lui procurerait le sable et l'herbe sous ses pieds. La lèvre mordue légèrement par une de ses canines, elle posa ses mains sur les rebords du bateau pour prendre appuie et finalement se lever. Elle observa la plage, puis la forêt se trouvant juste derrière. Le ventre noué, elle attrapa ses dagues qu'elle attacha autour de sa taille puis elle sorti, bien qu'avec hésitation et lentement, de la barque, posant ainsi son pied sur le sable humide. Aussitôt, elle posa son second pied, puis elle tira la barque sur le sable pour ne pas entrer en contact avec l'eau salée. La dernière fois qu'une telle chose était arrivée, elle avait sauté du bateau d'Arthèz pour s'enfuir, mais mangeuse du fruit du démon qu'elle était, elle s'était très rapidement retrouvé sans force, incapable de nager, de faire le moindre geste, elle avait pu sentir l'air de ses poumons s'épuiser, l'eau s'infiltra dans sa gorge pour remplacer l'air et pourtant, elle n'avait pas eu mal, elle avait même décider de ne plus se battre et de se lever embrasser par l'ange de la mort une bonne fois pour toute. Après tout, pourquoi vivait-elle jusqu'à présent ? Simplement pour se venger et tuer Arthèz. Une fois que cette tâche sera accomplie, elle n'aurait plus aucun but, aucune raison de vivre... Sauf si elle anticipe ce moment. Mais ce n'était pas le moment de penser à ça.

______Elle secoua légèrement le visage, puis elle tapota ses joues avec ses mains avant de se tourner une bonne fois pour toutes vers la plage et la forêt. Ses jambes se dérobèrent sous elle. A genoux, elle posa une de ses mains sur le sable qu'elle n'avait pas touché depuis des années, avant même qu'elle ne s'en rende compte, des larmes perlaient le long de ses joues. Ce n'était pas son habitude de pleurer, d'exprimer ses sentiments, ses émotions, mais il faut croire qu'elle s'était retenue bien trop longtemps et que son corps arrivé à saturation sous la pression de cette situation qui n'avait que trop longtemps durée. Elle porta sa main à son visage pour s'essuyer les yeux, y mettant bêtement du sable, mais au lieu de râler, elle éclata de rire. Trop d'émotions, vous comprenez ?

______Elle se releva, les jambes légèrement tremblantes, puis elle finit par abandonner la rive pour marcher jusqu'à la forêt, l'idéale serait de trouver un village ou une ville avant le couché du soleil. Si elle en croyait la position du soleil, elle avait 5 bonnes heures devant elle. La rose avançait sous l'ombre des arbres, caressant l'écorce qui passait sous ses doigts, touchant la mousse, les feuilles. Il est clair que sa course était ralentie par son envie de toucher à tout, de redécouvrir le monde dans lequel elle vivait. Néanmoins, au bout de trois bonnes heures, elle arriva finalement à la fin de cette forêt, découvrant une grande plaine avec quelques maisons de bois par ci, par là, ainsi que deux grands moulins et des vaches. La jeune femme pencha la tête sur le côté, puis elle s'aventura sur le chemin menant à ce petit village campagnard, mais avant de passer devant les larges moulins, sa course fut interrompue par 5 hommes. En vu de leur tenue, il n'y avait aucun doute, des hommes de la marine. C'était bien sa veine.


« Halte-là. » lança celui qui semblait être le petit chef de ce groupe d'hommes. « Vous n'êtes pas d'ici, n'est-ce pas ?! » Demanda-t-il après avoir reprit la parole.


______Ryuu secoua légèrement la tête en posant instinctivement une de ses mains sur une de ses deux dagues, grosses erreurs face à des hommes de la marine.


« Je ne suis qu'une voyageuse. » Répondit-elle en faisant un léger pas en arrière, les trouvant bien trop près d'elle pour des hommes.



« C'est pour cela que vous vous sentez menacer et donc que votre main se retrouve sur un arme blanche ? »  Reprit-il. Bon, d'accord, il était un peu plus malin que ce qu'il laissait paraître avec son air nié. « Vous allez nous accompagner et sans faire d'histoires. Si vous vous tenez tranquille, nous ne seront pas obligés de vous déshonorer en vous mettant des menottes. C'est triste de voir une si jolie femme, les points liés. » Continua-t-il en lui faisant signe de les suivre. Ryuu sera la poigne de sa dague entre ses doigts. Ils étaient 5 et elle n'avait pas encore eu l'occasion de reprendre conscience des capacités de son corps. Il était fort probable qu'elle n'est pas le temps de s'occuper d'eux sans utiliser ses capacités hors du commun. Il était hors de question qu'elle montre qu'elle n'était pas une simple humaine. Il fallait que cela reste secret pour le moment, dans le cas contraire, elle pourrait se retrouver pieds et poings liés de nouveau. Non pas qu'elle ne sache pas se délivrer d'une paire de simple menotte, mais se retrouver enfermée dans une cage, c'était autre chose.

______Elle détestait les marines, mais elle n'avait d'autre choix que de sagement les suivre si elle voulait avoir une chance de pouvoir se faire la malle sans faire parler d'elle. Elle monta sur le navire alors que d'autres marines en sortirent pour continuer de faire la ronde sur l'île, il faut croire que quelques villageois s'étaient plains de la présence d'individus inconnus et c'était évidemment à ce moment que la rose s'était décidée de passer sur l'île. Elle lâche un soupir alors qu'un des marines toqua à la porte de le cabine principale du navire imposant, sûrement la cabine du grand manitou. Elle fut poussée dans la pièce alors que l'homme, assit sur une chaise des plus confortables derrières son bureau feuilleté un bouquin particulier, décorés de photos sur chacune des pages et de textes illisibles de là où se trouvait la rose. Le vieil homme releva la tête vers Ryuu et la fixa longuement avant d'émettre un rire des plus agaçant.


« Ryuu D. Monkey ? Quelle surprise, intéressante prise malgré votre médiocre prime. »



« Ryuu D. ROSE Monkey. Vous déshonorez votre rang au sein de la marine en faisant preuve d'une aussi importante ignorance. Je n'ai pas que de parent, un père descendant des Monkey, mais j'ai également eu une mère qui mérite que son nom soit cité. Elle a fait bien plus que vous et montrer bien plus de courage face au pirate qui menacé notre île. » Elle lâchait toute son amertume vis à vis de la marine en général, à la tronche de ce pauvre homme qui, on le sentait, arriver à saturation. Elle le fixait dans les yeux avec un regard exprimant fierté et une étincelle de rage. Mais elle savait qu'elle aurait mieux fait de se taire, limite de nier. Mais oublier le nom de sa mère était une erreur à ne pas faire, surnom venant d'un pourri tel qu'un marine. La marine fit un simple mouvement de main à l'attention de ses subordonnés qui ne se firent pas prier et refermèrent une paire de menottes solides autour des mains de la dragonne avant de la tirer vers les cachots du navire. Dans quel merdier c'était elle foutue encore ? Jeter dans une des cellules, elle lâcha un juron à leur attention, leur jurant qu'ils n'allaient pas s'en tirer comme ça, puis elle alla s'asseoir au fond de sa cellule temporaire. D'un côté, elle était sûre qu'ainsi, elle allait être mener sur la prochaine île qui disposera sûrement d'une ville, d'un port bourré de bateau. Elle n'aura plus cas s'échapper de la base marine et de voler un bateau. Plus facile à dire qu'à faire, je vous l'accorde. Mais elle avait plus d'un tour dans son sac, et jusqu'à présent, personne ne sait que durant ces dernières années, elle a mangé le Goro Goro no Mi. La patience sera la clé.


__________________________________________________



Thème de Ryuu:
 


Dernière édition par Ryuu D. Rose Monkey le Mer 11 Juin - 15:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-creation.forumactif.org/
Akuma Shinda
♣FONDATEUR« Second des Freedom Dragon »

FONDATEUR
« Second des Freedom Dragon »
» Messages :
115

avatar


Lun 9 Juin - 14:10


Drôle de Destin feat. Ryuu D. Rose Monkey

Voilà. J'étais libre. Je m'étais échappé de ses connards du gouvernement qui m'ont gardé 22 ans dans leur putain de bateau. Je pouvais enfin goûter à la liberté, respirer de l'air pur, regarder des personnes sans qu'ils me maltraitent, écouter le bruit de la mer. Enfin ça ne serait pas de suite ça, étant donné que je m'étais infiltré dans un bateau, car c'était mon seul moyen de trouver une île où je pourrais commencer ma réelle vie, sans oublier mon but de retrouver mes compagnons esclaves.

J'avais très faim, je ne pouvais pas sortir de l'endroit où je m'étais caché car sinon je serais encore dans la merde et ça ferait beaucoup en à peine quelques jours. Au bout de trois-quatre jours sur mer. J'entendais le capitaine dire "Île en vue !" d'un coup mes yeux brillaient, j'allais pouvoir commencer ma nouvelle vie. Je sortis de ma cachette et dès que le navire était au port, je sautais et courus loin de ce navire avant qu'ils me voient. J'arrivais dans une toute petite ville, il y avait allez... Quatre bâtiments, un moulin, quelques vaches et encore...

Je visitais donc la ville, si on peut l'appeler comme ça à la recherche de quelque chose à manger. Quand tout d'un coup une horde de soldats de la marine courant vers moi en disant "Des pirates ont accostés l'île, vite on y va !".

Je m'écartais de leur chemin en profitant de la curiosité de l'épicière pour voler une pomme. Je continuais ma marche quand j'arrivais devant une base de la marine. Un garde de service me regarda de travers...


   
 
▬ Vous ! Ne bougez plus ! Vous me dites quelque chose !

   
 
▬ Ta gueule un peu.

   
 
▬ Quoi?! Ne bougez-plus, je vous arrête !

   
 
▬ Vous êtes tous des connards dans la marine ! Vous êtes les chiens du diable ! Les chiens du gouvernement ! Ceux qui ont tués mes parents !

Je n'aurais sûrement pas dû dire ça, à peine ses paroles prononcées que je sautais déjà une force derrière moi m'emprisonner et m'amener dans cette base. Je n'utiliserais pas mes pouvoirs car j'aimerais voir la suite des choses.

Le garde de service en profita pour me foutre un coup de fusil dans la gueule, trop de sympathie en lui.

Ils me jetèrent directement dans une cellule sans rien me dire. Je vis rapidement une lignée de pirates, sûrement ceux qui m'ont amené ici passés devant moi...

Devant moi, il y avait aussi une cellule provisoire où comporté une jeune femme très belle aux cheveux roses. Je n'étais donc pas le seul à avoir des cheveux d'une couleur originale.. Je le savais mais ce qui me plaisait le plus c'était de voir une fille. Car c'était la première fois que je voyais une fille de mon âge... Je collais ma tête contre le mur et me reposa. Je ne maîtrisais vraiment pas encore mes pouvoirs et j'avais peur de m'échapper de suite. Je ne les maîtrisais tellement pas que pendant que je me reposais mon corps se transformait en glace, dès que je le remarquais ça partait aussitôt. J'espérais juste que personne n'avait vu ça.


__________________________________________________



Merci Ryuu D. Rose Monkey Very Happy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepiece-apocalypse.forumactif.org
Ryuu D. Rose Monkey
« Pirate »

« Pirate »
» Messages :
36

avatar


Lun 9 Juin - 20:16
______Assise au fond de sa cellule, les genoux pliaient contre sa poitrine, dans l'ombre, la jeune femme observé ses doigts en faisant danser de fins et discrets petits filaments d'électricité entre eux. Elle avait été conduite au quartier général de la marine de l'île après avoir été enfermer sur le bateau. Elle se retrouvait dans une cellule plus grande, mais bien plus sombre et sale.

______Ryuu lâcha ses doigts du regard puis elle reporta son attention sur les prisonniers peuplant les cellules alentours. Pour une fois, elle avait eu de la chance, elle aurait très bien pu se retrouver à partager sa cellule avec des hommes, puis le fait d'être seule dans sa cellule lui laissait toute la tranquillité dont elle allait avoir besoin pour préparer discrètement son évasion. Son seul problème allait être le type occupant la cellule en face de la sienne. Un homme aux cheveux étrangement bleu. Elle qui pensait être la seule à voir une couleur de cheveux hors du commun. Elle chérissait ses cheveux, elle avait les mêmes que sa mère, puis les yeux de son père. C'était là, les seules choses qu'elle avait encore d'eux, en dehors de leur nom. Pour en revenir au jeune homme qui semblait avoir approximativement son age, il était plutôt mignon, il faut l'avouer, mais il faut aussi comprendre que Ryuu était bien la dernière des filles a tomber sous le charme d'un homme.

______Dans tous les cas, la situation allait être compliqué. Se trouvant en face d'elle, il était évidemment qu'il allait se rendre compte qu'elle allait tenter une évasion. Elle avait pu remarquer que les autres prisonniers dormaient de façon logique la nuit, tout comme la plus part des marines de la base, c'était là sa chance de s'échapper, quitte à dévoiler ses capacités hors du commun. Mais pour mettre toutes ses chances de son côté, il fallait qu'elle pactise avec le type d'en face, sans quoi, lors de son évasion, il pourrait très bien appeler les marines de gardes. Si elle pactise avec lui et lui ouvre la cellule quand elle passe à l'action, elle avait déjà plus de chance de s'en sortir et il était hors de question qu'elle se fasse chopper à cause d'un cafardeur.

______Elle attendit donc sagement que la nuit tombe. La nuit précédente, elle avait très peu dormi, pourquoi ? Parce qu'elle avait cru bon de compter le nombre de minutes entre chaque passage de garde dans cette partie de la prison. Elle se leva et glissa une de ses mains dans ses cheveux pour en sortir une épingle à cheveux noirs. C'est avec ça qu'elle allait pouvoir ouvrir la porte de sa cellule et elle ne mit pas longtemps à s'exécuter. La dragonne poussa ensuite lentement la porte de sa cellule, en prenant soin de regarder à droite et à gauche pour s'assurer que la voie était libre. On pouvait entendre les ronflements des autres prisonniers, ce qui était bon signe, si elle n'avait pas attiré leur attention, elle n'avait probablement pas attirer celle de la marine. Elle s'approcha aussitôt de la porte de la cellule du type aux cheveux bleus, puis elle s'empressa d'ouvrir cette dernière avant de porter son index contre sa bouche en regardant le jeune homme pour lui faire signe de se taire et de ne faire aucun bruit.

______Elle lui tourna le dos et marcha le long des cellules sans faire le moindre bruit, ou le moins possible, le ventre noué à l'idée de croiser un garde, mais elle avait normalement quelques minutes devant elle avant que le surveillant de cette partie de la prison ne repasse. Il y avait deux portes de sortie, l'une à l'est, l'autre à l'ouest, toutes deux ouvrant sur le reste de la base marine, une sur les bureaux, après avoir descendu les escaliers. L'autre sur une cour. Le plus pratique serait de tomber sur la porte ouvrant sur la cour, et si ses souvenirs étaient bons, c'était la porte à l'ouest qui lui permettrait de retrouver sa liberté. Néanmoins, la cour était a découvert, si jamais ils se faisaient chopper avant d'atteindre cette dernière, l'alarme serait donnée et la cour serait très vite remplit de marines et c'est ce qu'elle redoutait le plus qui allait se produire.

______Ryuu passa devant une nouvelle cellule sans prêter attention à ce qu'il se trouvait à l'intérieur de cette dernière. Elle fut stoppée dans sa coure, une main se resserrant autour de son bras gauche. Elle tourna rapidement le regard vers la personne qui venait de l'interrompre dans sa marche, les sourcils froncés.


« Hey meuf ouvres moi aller, te fais pas la malle comme ça ! »




« Baisses d'un ton tu veux. »




« Aller, ste plait sort moi d'la, jte jure que tu n'auras pas à lregretter ! J'suis bien monté t'sais. J'peux te faire toucher les étoiles. »




« Lâche mon bras. Je ne le répéterais pas deux fois » murmure-t-elle pour ne pas réveiller les autres prisonniers et attirer l'attention. L'homme resserra sa prise, ce qui arracha un léger gémissement à la rose. Il faut dire que l'homme se dressant devant elle était tout ce qu'il y a de costaud. Baraqué, le crâne rasé, une peau ni blanche ni matte, des yeux noirs concurrencent aisément le ciel de nuit et une balafre sur la tempe. Si elle n'avait pas une crainte certaines des hommes, il n'aurait pas pour autant était son type d'hommes. En sentant sa main se resserrer autour de son avant-bras, Ryuu passa aussitôt sa main dans la cellule et la referma sur la gorge du prisonnier.


« Dernière fois, lâches moi ou je te jure que tu ne seras plus en vie pour le regretter. »   Grogna-t-elle en serrant les dents, essayant de retenir sa colère.




« GARDES UN PRISONNIER S'ECHA... »



______Il n'eut le temps de finir sa phrase qu'aussitôt, sa cellule se retrouva éclairée par des filaments d'électricité parcourant le corps de l'homme. Assez pour le tuer. Ryuu lâcha prise, le regard sombre, puis elle regarda le corps s'écrouler sur le sol dans un bruit sourd. Un sourire se dessina légèrement sur ses lèvres. Oh non, elle ne regrettait certainement pas, bien au contraire, elle y avait même pris un certain plaisir. Elle s'était délectée de ce regard effrayé en sentant la mort le frapper froidement. Un regard qu'elle appréciait tout particulièrement lorsqu'il était exprimé par des hommes de cette espèce. Mais traite de bavardages, cet idiot avait prévenu réveille les autres prisonniers qui se mirent à parler, hurler, taper sur les barreaux de leur cellule à l'aide de pierres ou encore de tasses en fer fourni par la marine.

______La dragonne soupira, puis elle ouvrit la porte en fer avant de dévoiler des escaliers descendants. L'heure n'était pas à l'hésitation. Elle dévala les escaliers puis elle poussa une nouvelle porte qui se dressé devant elle avant d'arrêter sa course dans la cour du quartier général. Un espace encerclé par des murs haut d'environ 3 mètres et probablement épais, après tout, c'est ici que se retrouvait réuni les prisonniers pour prendre l'air de temps en temps. Les éclairages s'allumèrent. La jeune femme était suivie de près du jeune homme qu'elle avait libéré quelques minutes avant. La question était : allait-il être un poids lors de cette évasion et probablement bataille contre quelques marines, ou le contraire ? Dans tous les cas, il était primordial qu'elle arrive à se sortir de ce pétrin, en général, les pirates essayant de se faire la malle étaient exécuté le lendemain et dans le pire des cas, ils se faisaient tuer en essayant de s'échapper. Deux options s'offraient à elle, soit elle arrivait à faire un trou dans le mur, dieu sait comment, soit elle arrivait à l'escalader pour passer par-dessus, encore une fois, dieu sait comment. C'était l'impasse. Et en plus, les choses n'allaient pas en s'arrangeant. Il faut croire que la marine à mi au point de nouveau système de protection. Les murs encerclant la cour s'ouvrir par endroit, de petite ouvertes, laissant ainsi la gueule de nombreux canons montrer le bout de leur nez. Ils allaient être bombardés. Elle elle pourrait survivre, après tout, elle avait mangé le goro goro no mi, mais lui, ce type aux cheveux bleus, elle allait difficilement pouvoir le protéger. Néanmoins, c'était une chance. S'ils arrivaient à détourner l'utilisation des canons pour leur propre intérêt, c'était tout bénef. En effet, elle pourrait faire un appât idéal en se mettant devant l'un des murs et attendre les tires des canons, qui passeraient à travers elle et se fracasseraient contre les briques, cela pourrait former une ouverture pour s'enfuir...


__________________________________________________



Thème de Ryuu:
 


Dernière édition par Ryuu D. Rose Monkey le Mer 11 Juin - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-creation.forumactif.org/
Akuma Shinda
♣FONDATEUR« Second des Freedom Dragon »

FONDATEUR
« Second des Freedom Dragon »
» Messages :
115

avatar


Mer 11 Juin - 14:50


Mon premier mot...

Mes yeux commençaient à vouloir se reposer, je regardais cette fille aux cheveux roses qui regardaient sur les côtés depuis un moment, j'en avais marre d'attendre, j'étais prêt à utiliser mes pouvoirs mais cette fille que j'avais quitté que trente secondes des yeux était déjà dehors, devant ma cellule me regardant et m'ouvrît en me faisant signe de me taire. Je ne savais pas comment elle avait fait mais elle me plaisait, je décidai donc de la suivre pour en savoir plus sur elle.

De toute façon, je ne savais pas où était la sortie donc j'étais un peu obligé de la suivre... On marchait, elle avait l'air de ne pas savoir vraiment non plus où il fallait aller, je ne la suivais pas de très prêt ni de très loin, juste assez pour pouvoir intervenir si elle avait besoin mais pas trop pour pas faire le gars en chien. Au bout d'un moment, j'ai cru entendre une voix, je passais devant une cellule où un homme était allongé, sûrement mort d'après son regard et la disposition du corps. Quelques secondes plus tard tous les prisonniers étaient réveillés et hurler, frapper avec des tasses etc.

On arrivait enfin devant une porte en fer qui dévoilée des escaliers descendants, je commençais à me dépêcher un peu car la marine n'était sûrement pas loin derrière, à cause de ses prisonniers. On franchit une nouvelle porte pour enfin arriver dans la cour de la base marine... C'était assez impressionnant, des murs qui encerclés la cour avec des canons sur tous les côtés.

Je ne savais pas trop comment protéger cette jeune femme aux cheveux roses comme je l'appelle. Elle me regarda comme si elle avait une idée mais que pour elle... Je ne pouvais pas la laisser comme ça... Je savais qu'ils allaient pas tarder à tirer, grâce à mon pouvoir je survivrais mais elle... Et je ne voulais pas déjà perdre la première femme de mon âge en plus mystérieuse et qui m'a ouvert les portes de la liberté : chose que personne avait fait avant.

« Mur du Zéro !!! »

Cette technique créa un mur de glace à la perpendiculaire face à cette femme. Je ne savais pas si mon mur allait résister face à tant de canons mais c'était la seule chose que je pouvais faire, je gelai aussi la porte d'où on venait de sortir avec car j'entendais déjà la marine arrivait...

Je regardai cette jeune femme aux cheveux roses et lui adressai juste une phrase avant que les canons commencèrent à tirer : « Merci... Tu es une femme très mystérieuse et tu as relevée ma curiosité... Reste derrière ce mur, je vais essayer de détruire les tirs qui viennent sur toi. Ne t'inquiète pas. Je suis là. »

Après ses mots prononcés, je me m'y devant le mur et utilisant ma technique d'Épée du Zéro pour me créer une épée faite de glace afin d'essayer de trancher les tirs qui iront sur cette femme. Je priais pour sa survie.


__________________________________________________



Merci Ryuu D. Rose Monkey Very Happy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepiece-apocalypse.forumactif.org
Ryuu D. Rose Monkey
« Pirate »

« Pirate »
» Messages :
36

avatar


Dim 15 Juin - 0:16



______La situation était plus que critique. Ryuu était dressée devant le jeune homme a qui elle avait offert la liberté quelques minutes plus tôt. Elle ne pouvait pas laisser un homme mourir ainsi, juste après l'avoir libérer de sa prison de fer. Elle cherchait instinctivement la garde d'une de ses dagues, se rappelant quelques secondes après que les marines lui avaient confisqué avant de l'enfermer dans sa cage tel un oiseau. Ryuu lâcha un juron en balayant la cour du regard, puis les murs et les canons. Une trentaine de canons. À quoi pouvait-il bien servir normalement ? Probablement à abattre les pirates enfermés entre ces murs, une fois ces derniers trop petit pour contenir tous les prisonniers. Immonde. Ryuu n'affectionnait pas particulièrement les pirates, mais encore moins la marine et ses pratiques honteuses. Il existe bien des pirates qui méritent de mourir, mais pas bombarder par une trentaine de canons. Des images sombres et sanglantes envahissaient l'esprit de la rose. Cette cour, recouverte de corps inanimés, vide de vie, du sang s'écoulant sur la terre devenu rouge, les gémissements de quelques survivants mortellement blessés, des morceaux de corps déchiquetés et cette odeur... Cette odeur horrible appartenant au sang...

______Ryuu porta ses mains à son visage et se tapota les joues énergiquement, se faisant d'ailleurs la remarque qu'elle y était allé un petit peu trop fort. Ce n'était pas le moment de penser à ce genre de chose, la situation était grave et il fallait qu'elle trouve un moyen de protéger le jeune homme et de sortir de cette cour. Elle avait un avantage. Il faut dire qu'elle avait été intelligente et qu'elle n'avait montré aucun signe de capacité hors du commun, comme les mangeurs de fruit du démon, dont elle fait partie. Ainsi, la marine la prend pour une simple pirate, tout ce qu'il y a de plus normal, qui peut mourir d'une balle dans la tête. Malheureusement, malgré ses compétences et son invincibilité face aux boulets de canons, il lui était impossible de les intercepter et les empêcher de toucher le jeune homme. Il fallait donc qu'elle agisse et vite.

______Alors qu'elle allait s'élancer vers l'épais mur, l'ex prisonnier s'interposa entre la rose et les canons avant de prononcer quelque chose que la demoiselle eut du mal a percevoir, les battements de son propre cœur résonnant déjà dans sa tête. Elle cligna des yeux et n'eut le temps de prononcer le moindre mot qu'un épais mur de glace s'imposa devant elle, comme par magie. Oui, par magie. Elle fixa le mur glacial longuement, avec surprise...


« Su...Sugoi... »  Dit-elle en touchant la glace du bout des doigts, lui arrachant un léger frisson qui parcouru son dos, puis le reste de son corps. La dragonne reporta son attention sur l'inconnu. Alors il avait mangé un fruit du démon ? Le hie hie no mi qui plus est. Du moins, c'est le seul que Ryuu connaissait, ayant une relation avec la glace.


« Merci... Tu es une femme très mystérieuse et tu as relevé ma curiosité... Reste derrière ce mur, je vais essayer de détruire les tirs qui viennent sur toi. Ne t'inquiète pas. Je suis là. »  Hop hop hop, stop ! De quoi ? Ryuu une jeune femme mystérieuse ? Elle était bien plus que ça. Quelle insulte. Plus sérieusement, sur ces derniers mots, le mangeur de fruit du démon se précipita devant le mur, laissant ainsi la dragonne derrière lui. À quoi jouait-il ? Elle n'avait pas besoin d'être protégée, loin de là, elle avait tué un homme avec une simple décharge électrique. Dans la gorge, certes, mais même si elle avait visé une autre partie, il serait mort, elle n'avait aucune pitié pour les pirates de son espèce. Oui, elle était capable de tuer sans ressentir le moindre remords, cela lui faisait peur, mais elle acceptait cette part d'elle-même.

______Une question vient chatouiller la langue de Ryuu. S'il pouvait manipuler, créer la glace, pourquoi ne créait-il pas un escalier de glace menant jusqu'au-dessus du mur afin de s'évader facilement, sans se prendre la tête ? Elle, avec la foudre, ne pouvait accomplir ce genre d'exploit, mais lui, manipulant un élément solide, il le pouvait... Il faut croire qu'il était tout aussi inexpérimenté qu'elle. Où alors simplement idiot.

______Un soupir lâchait, elle sortit de derrière la glace et se précipita vers le mur de pierre en attendant que les marines daignent la viser et tirer. Le jeune homme et elle était éparpillée dans la cour, il était logique d'imaginer que les marines allaient les viser tous les deux malgré la distance qui les séparaient. Il fallait maintenant espérer qu'ils allaient tirer assez de boulets en sa direction, pour créer une faille dans le mur assez grande pour lui permettre de s'enfuir. Et elle n'allait pas tarder à le savoir. La voix d'un marine venait de retentir : « FEU » criait-il en faisant un grand signe de la main en direction des deux pirates. Aussitôt, le bruit fracassant des canons se firent entendre, leur progéniture explosive s'élançant vers les deux cibles immobiles. Ryuu restait planté là, visant les canons qui foncèrent vers elle, tout en décomptant dans sa tête. « Trois, deux...Un, ZERO » avant de finalement faire un bon de géant sur le côté, manquant de s'étaler sur le sol alors que ce dernier fut pris de quelques secousses au moment de l'impact. La poussière générée par le mur se dissipait petit à petit. Après quelques secondes, on pouvait clairement voir le mur. Il venait de se confronter à une dizaine de boulets de canon et il n'avait pas apprécié. Laissant béant, un trou assez large pour permettre à une personne de passer.

______Aussitôt, Ryuu tourna la tête vers le jeune pirate, instinctivement, comme pour s'assurer qu'il était toujours en vie et que cette attaque n'avait pas eu raison de lui. C'était avec soulagement qu'elle constata qu'il était là, debout, dressé tel un grand homme. Elle avait probablement raison concernant le Hie Hie no Mi. Une personne normale ne pouvait pas survivre face à des canons, sauf lorsqu'on opte pour la stratégie de la Dragonne en servant d'appât et en se dégageant juste à temps de la trajectoire des projectiles. Vous devez penser qu'elle n'avait pas besoin de cela pour survivre, qu'avec le goro goro no mi, elle pouvait aisément se manger des canons en pleine poire, mais elle n'avait aucune envie que la marine découvre son utilisation de fruit du démon, ou même encore ce pirate dont elle ne sait rien. Il avait voulu l'a protéger, mais cela ne prouvait rien jusqu'à présent. Il pouvait très bien s'agir d'un individu tel que celui qu'elle avait assassiné quelques minutes plus tôt.

______Ce qui l'a chiffonné, c'était de devoir partir en laissant ses précieuses dagues derrière elle. Elle y tenait, ces dagues étaient celle qui devait asséner le coup de grâce à Arthèz. Elle soupira et fini par renoncer, c'était trop risquer de tenter de les récupérer.


« Hoïïï gamin, tu viens ? » Balança-t-elle à l'attention de l'inconnu avant de passer dans la faille du mur. Une chance que ce dernier n'était pas aussi épais qu'elle l'avait pensé, sinon les canons n'auraient jamais vu percer une sortie aussi facilement.


__________________________________________________



Thème de Ryuu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-creation.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Drôle de destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On ne contrôle pas le destin !
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Loominëi , la déesse du destin.
» Arc-en-ciel [PV Zarathos][DESTIN]
» Est-ce vraiment mon destin? [PV: Aurore Musicale]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les Quatres Océans :: East Blue :: Île de Dawn-