FORUM RÉOUVERT DANS LA MÊME OPTIQUE QUE CELUI-CI !
BONUS OFFERTS POUR LES ANCIENS QUI REVIENNENT
CLIQUEZ-ICI POUR ALLER SUR LE NOUVEAU FORUM !
http://www.onepiece-apocalypse.net/

Partagez | 
 

 Une visite guidé de la ville pendant sa mission? (PV Mika Taylor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Saizou Yukimura
« Marine »† Le Chapelier Rouge

« Marine »
† Le Chapelier Rouge
» Messages : 132
avatar


Lun 18 Aoû - 10:35
Le chapelier venait d'être engagé dans la marine. Fin engagé, ça fait longtemps qu'il est dedans. Mais ils ont enfin décidé de le faire devenir un vrai marine. Il n'était plus l'homme qui épluchait des pommes de terre parce qu'il a tuer un homme. Cet homme était quand même quelqu'un de son camp. Mais bon, il l'a fait chier. Il ne faut pas faire chier comme ça notre héros. Sinon il vous en met plein la face. Aujourd'hui, on lui a assigné une mission. Mais il n'a pas envie de bosser. Alors, il va juste aller sur l'île qu'on lui dit d'aller et il va flâner. Sa mission, il ne va même pas la faire. Il va plutôt laisser faire les autres. Il est juste marine par défaut et rien d'autre. Il arrivera un jour où il la quittera. Mais ce jour-là n'est pas encore arrivé.

Il était donc sur West Blue. C'était là qu'allait se passer sa mission. Il fallait attraper un pirate. C'était tout ce qu'il avait retenu de son ordre de mission. Et aussi, l'île sur laquelle il allait aller. C'était sur Las Camp. Une île avec un lourd fardeau puisqu'elle est le berceau des révolutionnaires. La marine n'y est même pas. Elle glande sur d'autre île alors que des révolutionnaires sèment la zizanie sur cette île. Sai' s'en foutait, on ne lui dit pas d'aller exterminer les révolutionnaires, il ne le fait pas. De toute façon s'il avait envie de les tuer, il le ferait sans ordre de mission.

Il se trouvait donc sur le navire marine qui le transportait jusque cette île en proie au révolutionnaire. Il allait y faire un tour. Notre chapelier rouge ne va pas se faire prier pour dire haut et fort qu'il appartient à la marine, même s'il veut juste créer sa propre justice. Pour le moment, il est juste en bas de la hiérarchie, alors, il ne créer pas sa propre justice, mais arrivera un moment où... Sa justice prendra le dessus et il abolira la petite marine qui l'a engagé. Pour le moment, il venait de poser un pied-à-terre. Une escouade de marine patrouillait dans la ville. Lui, il se détacha de ce petit bataillon et alla de son côté flâner en ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Taylor
« Civil »

« Civil »» Messages : 128
avatar


Lun 18 Aoû - 16:09
Voilà quelques mois maintenant que Mika Taylor était arrivée en tant que réfugiée sur l'île de Las Camp, bastion de la Révolution. Elle s'était remise de ses émotions doucement, prenant soin de sa marque au fer rouge héritée d'une tentative de rébellion lors de son enlèvement par des pirates sans foi ni loi, et s'habituant petit à petit à sa nouvelle vie. En effet, les Révolutionnaires, apprenant qu'elle pouvait manier la plume aussi bien qu'un sniper maniait son arme, ils lui avaient demandé d'écrire des libelles contre la Marine et éventuellement contre la Piraterie, certains Révolutionnaires ayant eu affaire à de peu recommandables personnages. Et la jeune femme avait accepté avec plaisir, écrivant sa haine de ces deux camps avec passion.

Un jour, alors qu'elle venait de terminer un libelle contre la Marine, la jeune femme décida de se rendre en ville pour faire quelques courses pour elle et son amie Jade, la médecin qui rendait tout autant service qu'elle à la Révolution en soignant les blessés et les malades. La doctoresse étant débordée presque tout le temps, Mika se devait donc de l'aider de son mieux, en remplissant la réserve de nourriture par exemple. Et là, il y en avait sérieusement besoin.

Elle passa donc par chez elle prenre un panier avant de se rendre en ville pour faire ses courses, saluant tous ceux qui croisaient sa route et qu'elle connaissait bien. Elle commença sa tournée par l'épicier : lorsqu'elle entra, elle vit un homme vêtu d'un manteau rouge sang, qui regardait la boutique avec curiosité. Elle le salua :

Bonjour monsieur, puis-je vous aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saizou Yukimura
« Marine »† Le Chapelier Rouge

« Marine »
† Le Chapelier Rouge
» Messages : 132
avatar


Lun 18 Aoû - 16:40
Revoilà notre homme en rouge. Il était là en train de flâner dans la ville. Il se demandait même si la marine était la bonne faction pour lui. Puisqu'il n'écoutait même pas ce que lui disaient ses supérieurs. Il n'en fait qu'à sa tête. De toute façon, les supérieurs de la marine sont que des bons à rien qui glandent toute leur journée dans leur bureau pendant qu'ils envoient des hommes en mission. Pourquoi est-ce qu'ils n'y vont pas eux même faire leur mission de merde ? Il va leur claquer la porte au nez un jour. Et un cannibale va être dans la place. Pour le moment, il se contrôle, mais s'il en a marre, il va recommencer à manger des gens. Ce n'est même pas un problème pour lui. Il avait l'habitude de le faire quand il était plus jeune.

Il se trouvait donc sur l'île qui se trouvait être le berceau des révolutionnaires. Il pouvait s'il voulait les attraper. Mais il n'était pas là pour ça. Il était là pour une autre mission qu'il n'allait même pas faire. Bref si les révolutionnaires ne viennent pas le faire chier et bien, il n'ira même pas faire chier les révolutionnaires. On peut appeler ça du donnant donnant. Un échange de bon procédé. Tu ne fais pas chier le chapelier rouge et bien, il te laisse tranquille dans ce que tu fais. Il ne vient même pas s'immiscer dans ton petit business. Bref, il s'était donc arrêté devant une épicerie de la ville.

Il voulait manger un peu, mais il n'avait rien à se mettre sous la dent et même pas un rond pour se payer un truc. Je vous jure si tu ne fais pas ton travail t'es pas payer. Je vous le demande où va le monde ? Bref, il était en train de penser quand une voix le sortit de ses pensées. C'était une jeune femme. Blonde et plus petites que l'homme. Elle devait être dans la moyenne. Il lui fit un sourire qui montra toutes dents blanches.

Non pas spécialement ou pas pour le moment en tout cas.

Il parlait gentiment puisque c'était une inconnue. Mais son ventre en avait décidé autrement. Il se mit à gargouiller. Il ne savait pas quoi faire. Il mit une main derrière sa tête avant de rigoler.

Excuser moi, mais bon on me paye pas assez donc je ne peux pas manger. Je vais donc sans doute aller chercher des fruits dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Taylor
« Civil »

« Civil »» Messages : 128
avatar


Lun 18 Aoû - 20:41
L'homme lui sourit, montrant ses dents blanches, et lui répondit :

Non pas spécialement ou pas pour le moment en tout cas.

Son ventre gargouilla, révélant les pensées premières de l'homme ; il passa une main derrière la tête avant de rire :

Excuser moi, mais bon on me paye pas assez donc je ne peux pas manger. Je vais donc sans doute aller chercher des fruits dans la forêt.

Mika le regarda avec des yeux grands comme des soucoupes : comment cela, il n'était pas assez payé pour s'acheter de quoi manger ?! Elle rattrapa son panier qui allait lui échapper des mains avant de répondre, laissant poindre un ton de colère qui l'étonna elle-même :

Dans ce cas, monsieur, permettez-moi de vous offrir un repas digne de ce nom. Mais quel métier faites-vous donc pour ne pas manger à votre faim ?!

Elle alla au comptoir et confia sa liste à l'épicier, lui soufflant à l'oreille de lui ajouter un de ses friands au jambon dont lui seul était le détenteur du secret de fabrication sur toute l'île de Las Camp, pour permettre à l'homme de se restaurer au moins un peu avant de pouvoir lui offrir un vrai repas. L'épicier s'exécuta et mit le friand à chauffer pendant qu'il allait chercher les composants de la liste de courses de Mika, et la jeune femme se tourna vers l'inconnu :

Soyez assuré, monsieur, qu'ici, si vous n'êtes pas de la Marine ou du Gouvernement, vous serez protégé et aidé. Que faites-vous donc en ces lieux, si je puis me permettre d'être indiscrète ?

L'épicier revint à ce moment-là et apporta dans une main les composants de la liste de Mika et dans l'autre le friand tout chaud, qu'il tendit à l'inconnu avant de repartir derrière son comptoir avec un sourire. Mika sourit à son tour en lui envoyant de quoi payer ses courses, avant de reporter son attention sur l'inconnu. Elle était curieuse de savoir qui il était...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saizou Yukimura
« Marine »† Le Chapelier Rouge

« Marine »
† Le Chapelier Rouge
» Messages : 132
avatar


Lun 18 Aoû - 20:53
Le marine était donc sur l'île qui mettait au monde des révolutionnaires. Qui sait, c'est peut-être un révolutionnaire qui fera voir la vérité des choses à notre marine par défaut. Peut-être que l'homme ou la femme qui le fera changer de camp se trouve sur cette île. Peut-être qu'il n'y ait pas. Comment savoir ce que l'on ne sait pas ? Il faut plutôt l'imaginer non ? C'est la meilleure chose à faire. Ou non, il faut vivre une aventure pour savoir si une personne peut vous faire changer de camp. Ou bien, ce sera une personne de son camp qui lui ferra voir que la marine est une bonne chose quand la personne s'implique dedans. Regardez, s'il s'implique plus, il pourrait avoir plus d'argent et ainsi pouvoir se payer a manger.

Parce que là, rencontrer une jolie jeune femme alors qu'il ne l'a connait même pas et que son ventre gargouille en face d'elle ce n'est pas un bon signe. Il allait pouvoir manger parce que la jeune femme était gentille. Heureusement qu'il y avait des personnes gentilles pas comme ces mecs qui sont haut gardés dans la marine et qui sont payer rubis sur ongles a rien foutre. Il voulut répondre à la première question de la femme, mais elle s'était évaporée dans l'épicerie. Il la rejoignait dedans. Elle lui posa une seconde question.

« Disons que vous venez de cité mon camp. Mais bon, je suis un marine par défaut. Je n'ai pas d'argent, car je ne fais pas mes missions correctement. Les pirates, révolutionnaires et autres brigands, je les laisse tranquille. On m'a sauvé quand j'étais jeune et on m'a engagé ou plutôt forcé à entrer dans la marine. Mais bon, je ne m'y plais pas trop, donc je fous rien. C'est à cause de moi si je n'ai pas un rond. Et je suis ici pour arrêté un pirate dont je ne sais même pas ce qu'il a fait. Je suis ici avec vous au lieu de faire ma mission. »

L'épicier rapporta deux minutes plus tard ce que la jeune femme lui avait demandé et le donna au chapelier. Il le mangea directement puisqu'il avait une faim de loup. Il remercia l'homme, il va sans doute revenir lui prendre des friands quand il aura plus d'argent. Il lui avait donc dit de ne pas oublier sa tête. La jeune femme paya ce qu'elle avait acheté puis ils sont sortis de l'épicerie.

« Merci pour ce friand, sinon quel est ton nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Taylor
« Civil »

« Civil »» Messages : 128
avatar


Lun 18 Aoû - 22:06
La réponse de l'inconnu la laissa immobile :

Disons que vous venez de cité mon camp. Mais bon, je suis un marine par défaut. Je n'ai pas d'argent, car je ne fais pas mes missions correctement. Les pirates, révolutionnaires et autres brigands, je les laisse tranquille. On m'a sauvé quand j'étais jeune et on m'a engagé ou plutôt forcé à entrer dans la marine. Mais bon, je ne m'y plais pas trop, donc je fous rien. C'est à cause de moi si je n'ai pas un rond. Et je suis ici pour arrêté un pirate dont je ne sais même pas ce qu'il a fait. Je suis ici avec vous au lieu de faire ma mission.

Un Marine... Mika resta muette pendant qu'il mangeait son friand, sortant tous deux de l'épicerie. Bon, il avait pour lui une circonstance atténuante, s'il disait la vérité. Ce n'était pas un véritable soldat mais plutôt une victime, enrôlée de force dans un système dont il serait difficile de s'échapper.

Elle le regarda quand il lui dit :

Merci pour ce friand, sinon quel est ton nom ?

Il la tutoyait à présent, comme si la politesse n'était plus de mise entre eux deux. Elle lui adressa un sourire et lui répondit :

Mika Taylor, et toi ? Et pourquoi ne pourrais-tu pas partir de la Marine, si tu en es prisonnier ? Rien ne vaut la liberté, et moi qui suis une civile, je la chéris plus que tout.

Elle ramena une mèche de cheveux de sa main droite, montrant sa marque au fer rouge sans vraiment le vouloir, et attendit une réponse en réfléchissant à la situation actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saizou Yukimura
« Marine »† Le Chapelier Rouge

« Marine »
† Le Chapelier Rouge
» Messages : 132
avatar


Mar 19 Aoû - 8:46
Toujours accompagné de la jeune femme, le marine venait de se libérer un peu du poids qu'il avait sur les épaules à cause de la marine. Il ne savait vraiment pas quoi faire. Devait-il la quitter ? Ou y rester sachant qu'il ne fous rien dedans. Il devrait peut-être se mettre à travailler pour gagner des sous. Mais sachant que les délinquants ne le font pas chier lui, devait-il vraiment les arrêtés ? Ce n'est pas ce qu'il veut. Ce qu'il veut, c'est aussi que tout le monde s'entendent, un peu comme sa tribu. Tout le monde s'entendait à merveille. Personne n'était au-dessus des autres. Même le chef de la tribu, son père n'était pas au-dessus des autres. Il venait de lui demander son nom. Elle se nommait Mika Taylor. Il n'en n'avait jamais entendu parler.

« Saizou Yukimura. Je ne sais pas justement. J'attends peut-être que quelqu'un m'ouvre les yeux ou me fasse changer de camps etc... Mais je ne sais pas pourquoi j'y reste, peut-être parce que pour le moment, il m'offre un toit pour vivre ainsi qu'une sorte de famille que j'ai perdue... Je ne sais vraiment pas. »

Par la suite, il prit son collier et mordit sa croix. Il ne voulait pas mordre la jeune femme, alors, il le faisait sur sa croix. Il marchait à côté d'elle. Il la vit rabattra une mèche de cheveux derrière son oreille. Il vit une marque de fer rouge. Comment se faisait-il qu'elle avait ce genre de marque ?

« Mika ? Je peux savoir pourquoi tu as une marque comme ça sur ta main ? Fin si c'est pas indiscret. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Taylor
« Civil »

« Civil »» Messages : 128
avatar


Mar 19 Aoû - 12:40
La réponse de l'homme au manteau rouge ne tarda pas et renforça la conviction de Mika qu'il aurait peut-être préféré choisir sa voie lui-même :

Saizou Yukimura. Je ne sais pas justement. J'attends peut-être que quelqu'un m'ouvre les yeux ou me fasse changer de camps etc... Mais je ne sais pas pourquoi j'y reste, peut-être parce que pour le moment, il m'offre un toit pour vivre ainsi qu'une sorte de famille que j'ai perdue... Je ne sais vraiment pas.

Mika réfléchissait à une solution quand elle ramena machinalement une mèche de cheveux derrière son oreille de la main droite, montrant son tatouage. Elle sursauta en entendant Saizou lui demander :

Mika ? Je peux savoir pourquoi tu as une marque comme ça sur ta main ? Fin si c'est pas indiscret.

La jeune femme lui répondit, rêveuse :

Oh, ça ? C'est ce que j'ai récolté pour acte de rébellion sur un navire pirate... Je viens d'Ohara, et il y a quelques mois j'ai été enlevée par un équipage de pirates venu piller nos ressources. Et un jour que je n'ai pas voulu manger ce qu'ils me proposaient, j'ai été marquée. Mais heureusement j'ai réussi à m'évader, ainsi que tous les autres qui avaient été capturés.

C'était succinct mais Mika ne voulait pas revenir sur le passé. Pas maintenant du moins, tant qu'elle n'aurait pas le moyen de se venger...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saizou Yukimura
« Marine »† Le Chapelier Rouge

« Marine »
† Le Chapelier Rouge
» Messages : 132
avatar


Mar 19 Aoû - 14:02
Le chapelier rouge de la marine était avec cette femme. Elle se prénommait Mika. Il l'avait rencontré devant l'épicerie. Elle avait été gentille de lui offrir un friand. Il n'avait rien demandé, mais bon, elle semblait généreuse. La seule chose qui le préoccupait était pourquoi une si jolie femme se balade toute seule, car avec les pirates qui rodent, elle pourrait se faire attraper et se faire kidnapper. Il venait de lui poser une question sur sa marque qui se trouvait sur sa main. La jeune femme fut assez gentille de lui dire. Mais bon, notre héros n'aurait pas forcé pour avoir une réponse. Il l'écouta donc. Elle avait donc été capturée par des pirates. À ce moment-là, le chapelier ce dis qu'il aurait bien pu devenir un vrai marine pour aider cette jeune femme par exemple.

Elle avait donc été capturée par des pirates. Elle ne venait pas de Las Camp, mais d'Ohara. Elle avait fait des actes de rébellion, c'est pour ça qu'elle avait été marquée. Cet acte était le fait de ne pas manger. C'est n'importe quoi là. Pourquoi est-ce qu'il faisait ça ? Les pirates sont quand même un peu pitoyables et cruels. Faire ça à une jeune femme alors qu'elle n'a rien demandé, c'est n'importe quoi. Alors, que les deux marchaient, un petit silence, c'était installer. Il fallait le brisé.

« Dis-moi, pourquoi la marine n'est pas intervenue ? Son rôle est de vous protéger, alors que là, toi et d'autres étiez en danger et personne n'est venu. »

Il se mit donc à réfléchir un peu. Vous voyez que son intuition est la bonne. Il est donc bien un marine par défaut, mais ses supérieurs sont des branleurs qui ne foutent strictement rien. Ils ne viennent même pas en aide à de pauvres personnes qui le méritent. Si ça avait été un membre de leur famille, ils se seraient jetés corps et âmes dans la bataille. En entendant son récit, Sai' ne savait plus quoi faire. Devait-il rester dans la marine et côtoyer des minables qui ne foutent rien ? Il attendait donc la réponse de Mika avant de répliquer.

« Je suis désolé pour ce que les pirates, vous on fait. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Taylor
« Civil »

« Civil »» Messages : 128
avatar


Mar 19 Aoû - 21:35
Alors qu'ils marchaient, un silence s'était installé après la réponse de Mika, comme si Saizou partageait ses émotions sur la question. Le Marine malgré lui demanda :

Dis-moi, pourquoi la marine n'est pas intervenue ? Son rôle est de vous protéger, alors que là, toi et d'autres étiez en danger et personne n'est venu.

La jeune femme aux cheveux blonds resta muette quelques instants, avant de pousser un léger soupir. Elle répondrait donc à l'interrogation légitime de l'homme au manteau rouge :

Disons que j'ai des doutes sur le pourquoi du comment. Depuis longtemps nous savions que la Marine surveillait Ohara, mais de là à ne pas bouger le petit doigt, je soupçonne une forte corruption dans ses rangs.

Elle n'en rajouta pas et se contenta d'un hochement de tête lorsqu'il lui dit :

Je suis désolé pour ce que les pirates, vous on fait.

Elle secoua ensuite la tête et sortit sa montre :

Bon, avec tout ceci le temps est passé vite, c'est l'heure du thé. Permets que je t'invite, histoire que tu te remplisses l'estomac avec de délicieux macarons.

Elle continua à marcher, mais se rendit compte qu'il ne la suivait plus ; elle se retourna et lui lança en haussant un sourcil :

Hé bien, que t'arrive-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saizou Yukimura
« Marine »† Le Chapelier Rouge

« Marine »
† Le Chapelier Rouge
» Messages : 132
avatar


Jeu 21 Aoû - 12:58
Des réponses sautaient aux yeux du marine. Surtout le pourquoi du comment ils ne sont même pas intervenus sur Ohara quand il fallait protéger des civils. La marine devait être corrompue. C'était un peu ce que pensait le chapelier depuis longtemps et qu'elle ne bougeait que le petit doigt quand c'est dans son intérêt. Là, la marine bouge le petit doigt sur Las Camp pour montrer qu'elle et toujours là. Qu'elle vieille toujours sur la population. Mais alors pourquoi quand il y a une grande cause à défendre, ils ne la défendent pas ? Sai' ne savait plus quoi penser. Il était submergé par le malheur de la jeune femme et par la honte pour ce qu'avait fait la marine. Comment pouvaient-ils être aussi personnels ? En fait, être dans la marine n'est pas un bon choix. Il devrait peut-être en partir. Ce n'est pas une faction pour lui. Pourtant comment s'en séparer ? Il a vécu depuis qu'ils l'ont sauvé. Alors comment pouvait-il faire pour partir comme ça ?

Alors qu'ils marchaient tous les deux. La jeune femme lui dit que c'était l'heure du thé et qu'elle allait lui offrir un bon repas. Mais là, il pensait autre chose sur son camp. Il ne pouvait pas accepter ce que voulait lui offrir Mika. Il s'était donc arrêté pour qu'elle continue toute seule sans qu'elle remarque qu'il part. Mais bon, elle le remarqua trop rapidement. Il n'a même pas eu le temps de partir. Elle se retourna en haussant un sourcil et elle lui demanda ce qui lui arrivait. Elle devrait s'en rendre compte facilement, elle qui n'avait pas été aidée par la marine.

« Je ne peux pas accepter ton invitation. La seule raison est que je fais partie du camp duquel ils n'ont pas levé le petit doigt pour venir aider des villageois sans défense. Donc vous ne devriez même pas être si gentille avec moi. »

Il était là, toujours à sa place en train d'attendre. Il voulait qu'elle se retourne et qu'elle accepte ce qu'il venait de dire. Mais bon à mon avis, ça va être différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Taylor
« Civil »

« Civil »» Messages : 128
avatar


Jeu 21 Aoû - 13:54
Saizou répondit avec franchise :

Je ne peux pas accepter ton invitation. La seule raison est que je fais partie du camp duquel ils n'ont pas levé le petit doigt pour venir aider des villageois sans défense. Donc vous ne devriez même pas être si gentille avec moi.

Mika lui adressa un sourire ; elle comprenait tout à fait les scrupules qui tourmentaient le jeune homme, scrupules d'appartenir à un camp fort corrompu de l'intérieur, mais elle ne saurait lui en vouloir personnellement. Elle était déjà bien contente de voir que Saizou n'appréciait guère d'appartenir à la Marine, et selon son histoire la jeune femme avait compris qu'il en était la victime... Elle posa les mains sur les hanches et répliqua :

Allons, Saizou ! Tu n'est pas un Marine comme les autres, je suis même persuadée que ta place n'est pas parmi eux. Aussi tu serais malpoli de refuser l'invitation d'une demoiselle. Et, entre nous, tu ferais un bien meilleur civil qu'un soldat de la Marine.

Elle revint vers lui et le prit par la main avant de le traîner, un peu de force, jusqu'à la maison qu'elle partageait avec Jade, la médecin. Et, pour une fois, la maison était vide, Jade était partie faire la tournée de la ville pour voir ses patients qui ne pouvaient venir à elle. Mika installa Saizou à la table de la cuisine et prépara du thé à la vanille ainsi que des mignardises pour le Marine, afin qu'il puisse se remplir davantage l'estomac qu'avec un friand.

Quelques minutes plus tard, le thé et les mignardises étaient prêts ; la jeune femme les servit et lança en souriant à Saizou :

Tiens, régale-toi. Que comptes-tu faire après ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saizou Yukimura
« Marine »† Le Chapelier Rouge

« Marine »
† Le Chapelier Rouge
» Messages : 132
avatar


Jeu 21 Aoû - 15:32
Le marine était donc arrêté pour ne pas suivre Mika chez elle. Il n'avait rien à faire là-bas à cause de son camp. Il se trouvait donc dans une mauvaise posture puisqu'il ne faisait pas sa mission, mais aussi, on pouvait dire qu'il flirtait un peu avec une demoiselle qu'il venait à peine de rencontrer devant l'épicerie de la ville. Que diraient ses supérieurs ? Et bien en fait, il s'en foutait, il ferait ce qu'il a envie. Depuis qu'il est entré dans la marine il fait ce qu'il veut. Mais bon, ce n'est peut-être pas le bon camp pour notre héros. Qui sait ? Il faudra voir si quelqu'un arrive à le faire changer d'avis. Il regardait Mika voir ce qu'elle allait faire. Il attendait qu'elle tourne les talons et qu'elle rentre chez elle. Mais non, elle posa ses mains sur ses hanches et répliqua de plus belle. Elle était vraiment impressionnante cette fille. Elle avait réussi à attirer l'attention du marine. Mais êtes-ce bien ou non ? C'est à elle de voir.

« Peut-être, je ne sais pas. Au vu de mon ancienne situation je ne sais pas si je ferais un bon civil et pour votre propo... »

Bon il n'a même pas eu le temps de finir sa phrase que la jeune femme lui attrapa la main. Elle l'emmena de force dans un endroit. C'était sa maison. Il devait y avoir d'autre personne comme les autres villageois qu'ils ont enlevés et que les marines n'ont pas aidé. Sa maison était grande en plus. Ça n'avait rien à voir avec les petites maisons que la marine prête au caporal. Il laissa la jeune femme faire ce qu'elle avait à faire. Il l'observa pendant tout ce temps. Quand la jeune femme lui donna le thé et la nourriture il ne put s'empêcher de sourire, même s'il se sentait quand même mal à l'aise à cause de son camp.

« Merci, je ne sais pas, peut-être quitter la marine ou la refonder en montant dans la hiérarchie, soit changé complètement de camp. Je ne sais pas. Tout s'embrouille là-haut. Et toi, que comptes-tu faire après ? »

Il attendait donc maintenant la réponse de la jeune femme. Pendant ce temps, lui il mangeait ce qu'elle lui avait prépar2. De plus c'était vachement bon. Mais comment la flattée sur ce qu'elle avait fait? Il ne savait pas comment faire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Taylor
« Civil »

« Civil »» Messages : 128
avatar


Jeu 21 Aoû - 17:33
Mika avait conduit Saizou jusqu'à chez elle, après lui avoir répliqué qu'elle ne le considérait pas comme un Marine, vu qu'il était loin de se comporter comme les autres. Et son instinct lui donnait raison ; étant passée par des choses assez terribles, elle était de nature méfiante, mais Saizou lui inspirait confiance. Et elle savait qu'il ne trahirait pas sa confiance.

Il la remercia après qu'elle lui eût servi le thé et les mignardises, et répondit :

Merci, je ne sais pas, peut-être quitter la marine ou la refonder en montant dans la hiérarchie, soit changé complètement de camp. Je ne sais pas. Tout s'embrouille là-haut. Et toi, que comptes-tu faire après ?

La jeune femme blonde but quelques gorgées de son thé en silence, réfléchissant à la question. Il est vrai que jusqu'à maintenant, elle n'avait pas vraiment réfléchi à ce qu'elle pouvait bien faire plus tard, l'idée de rester à Las Camp et servir à sa manière la Révolution s'étant imposée d'emblée dans son esprit. Mais maintenant qu'il posait la question... La jeune femme répondit en haussant les épaules et reposant sa tasse :

Hé bien... À vrai dire, je n'y ai pas réfléchi. L'idée que je reste ici pour écrire des libelles contre la Marine et la Piraterie s'est imposé d'elle-même depuis que je suis ici. Qui sait, peut-être que je resterai une civile et que je me vengerai de ceux qui m'ont pris ma liberté... Et qu'un jour je pourrai revenir à Ohara ne serait-ce qu'une fois...

Et son regard se perdit dans le lointain, ses pensées vagabondant dans le passé et dans un avenir incertain. Les dieux seuls savaient ce qui pourrait bien arriver à la jeune femme, nul ne peut aller à l'encontre de son destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saizou Yukimura
« Marine »† Le Chapelier Rouge

« Marine »
† Le Chapelier Rouge
» Messages : 132
avatar


Jeu 21 Aoû - 20:29
Sai' se trouvait donc chez Mika. Cette jeune femme l'avait invitée parce qu'il avait faim. Il ne connait personne qui aurait fait pareil. C'est la première personne qui fut aussi gentille avec Sai'. C'est ce qui avait touché notre cannibale en plein cœur. Personne jusque aujourd'hui n'avait été aussi gentil. Que devait-il faire pour remercier la jeune femme. Devait-il lui faire un cadeau ? Non, ils se connaissent à peine, il ne savait même pas ce qu'elle aimait. Il ne pourrait pas lui offrir quelques choses qu'elle aime sans savoir ce qu'elle aime. C'est vrai non ? Vous allez par exemple offrir des roses et imaginé la personne est allergique aux roses et bien, vous êtes dans la merde. Il l'écoutait parler. Il commençait à prendre du plaisir à rester ici en sa compagnie. Pour le moment, il n'avait pas envie de rentrer à la base. Il était bien ici. C'était reposant. Bref, un cadre idéal pour partir de la marine. Après avoir finit d'écouter Mika, il se leva.

« Je peux t'aider à te venger de ceux qui t'ont pris ta liberté et puis tu peux voyager dans le monde. Tu n'es pas obligé de rester ici pour écrire tes libelles contre les marines et le gouvernement. »

Par la suite, il se rapprocha de Mika. Il se passait un truc en lui. Il ne savait pas ce que c'était. Comme si c'était de l'amour. Il était vraiment près de sa bouche quand tout à-coup, la porte d'entrée soit claquée. Quelqu'un venait d'entrée dans la maison.

« Putain, elle fait chier cette marine a coursé un pirate de merde dans toute la ville ! »

Euh... Attendez, elle vient d'insulté la marine. Le chapelier rouge est là en temps que marine. Bref, il est dans la merde. Il était encore tous proche de Mika quand la femme arriva. Elle appela Mika d'ailleurs. Quand elle fut dans la cuisine. Sai' ne put s'empêcher de partir en courant en passant par la fenêtre qui avait été restée ouverte. Il ne savait vraiment plus quoi faire. Devait-il retourner les voir et s'excuser, partir de la marine ou y rester. Tout était chamboulé dans sa tête. Il ne savait plus quoi faire. Son meilleur ami n'était même pas là pour le conseiller. Il était un peu dans la merde sur ce coup-là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Taylor
« Civil »

« Civil »» Messages : 128
avatar


Jeu 21 Aoû - 21:18
Mika rêvassait. Elle repensait au passé tourmenté qu'était le sien, et n'arrivait pas à s'en défaire. Le souvenir cuisant de son enlèvement et de sa captivité était remonté à la surface de sa mémoire, et faisait en sorte qu'elle n'écoutât que d'une oreille distraite ce que lui répondait Saizou :

Je peux t'aider à te venger de ceux qui t'ont pris ta liberté et puis tu peux voyager dans le monde. Tu n'es pas obligé de rester ici pour écrire tes libelles contre les marines et le gouvernement.

Elle revint sur terre à cet instant précis, et vit que Saizou se rapprochait dangereusement d'elle. Il était près, trop près... Mais Mika ne put bouger, immobilisée par la peur et la stupéfaction de voir tant d'audace de la part d'un homme qu'elle venait à peine de rencontrer...

Elle sursauta en entendant la voix familière de Jade retentir dans le hall :

Putain, elle fait chier cette marine a coursé un pirate de merde dans toute la ville !

Saizou se figea et s'enfuit par la fenêtre quand Jade entra dans la cuisine, laissant une Mika perplexe. La jeune femme médecin haussa un sourcil et demanda :

C'était qui ?

Un Marine malgré lui, je crois que le fait de t'entendre arriver l'a fait fuir.

Un MARINE ?! TU AS FAILLI TE LAISSER EMBRASSER PAR UN MARINE ?!

Jade, mes oreilles... Je t'ai dit, c'est un Marine malgré lui, et je pense lui faire quitter les rangs de la Marine ce jour-même. Et s'il allait m'embrasser, tu me connais suffisamment pour savoir ce que je ferai.

Oui, c'est vrai, excuse-moi... J'avais oublié ce détail. Allez, va rejoindre ton ami, tant que tu reviens pour le dîner.

Mika se précipita donc dehors en lançant un regard reconnaissant à Jade, et courut quelques instants avant de voir Saizou perché dans un arbre. Elle s'installa sous sa branche et lui lança :

Tout va bien, qu'est-ce qu'il t'a pris tout d'un coup ?

Autant en profiter pour régler ses comptes tout de suite, elle aimerait bien savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saizou Yukimura
« Marine »† Le Chapelier Rouge

« Marine »
† Le Chapelier Rouge
» Messages : 132
avatar


Ven 22 Aoû - 8:32
Notre homme était dans une mauvaise posture. Il avait pris le pari risqué de s'approcher de Mika. Comme s'il voulait l'embrasser, il ne savait même pas pourquoi il avait fait ça. C'était comme nouveau pour lui. Il se demandait même s'il n'avait pas fait une erreur en faisant et en aillant suivant Mika chez elle et tout ce qui va avec. Il n'aurait pas dû accepter le friand dès le départ. Ça n'aurait peut-être pas tourné comme ça. Il s'en voulait pour le moment. Il ne savait pas quoi faire ni comment réagir si elle revient. Il était donc monté sur une branche d'arbre pour contempler la ville d'un endroit plus haut. Et comme ça, peut-être que Mika ne le trouvera pas. Mais bon, il ne devait pas être assez perché dans l'arbre parce que Mika l'a rejoint.

Pourquoi faisait-elle ça ? Elle était gentille avec lui et lui, il a voulu l'embrasser. Pourquoi était-elle revenue après ça ? Sai' n'en avait aucune idée et ne savait pas quoi faire. Bon, elle lui posa une question. Sai' s'est donc mis à réfléchir.

« Je n'en sais rien, je pense que le fait d'avoir rencontre une si gentille personne comme toi m'a un peu bouleversé. Ne pas avoir mon ancienne vie, d'être dans la marine et ne pas avoir une copine aussi belle que toi à fait que j'ai fait n'importe quoi. Désolé. »

Franchement il ne savait même pas pourquoi il avait fait ça. si la jeune femme decida plus lui adresser la parole me décida et de partir, il comprendra. Il a fait n'importe quoi en voulant l'embrasser, alors qu'elle parte il comprendrait. Ce n'est que de sa faute et de personne d'autre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Taylor
« Civil »

« Civil »» Messages : 128
avatar


Ven 22 Aoû - 12:50
Mika avait rejoint Saizou qui s'était réfugié dans un arbre pas très loin de la maison de la jeune femme, et elle commençait à se demander si elle avait bien fait. Après tout, si elle n'avait pas offert le friand à Saizou dans un premier temps, peut-être n'aurait-il pas cherché à l'embrasser... Mais Mika était d'un fond généreux, aussi ne regretta-t-elle pas son geste.

Saizou réfléchit quelques instants avant d'hasarder une réponse à laquelle Mika n'avait pas réfléchi, mais alors pas du tout :

Je n'en sais rien, je pense que le fait d'avoir rencontre une si gentille personne comme toi m'a un peu bouleversé. Ne pas avoir mon ancienne vie, d'être dans la marine et ne pas avoir une copine aussi belle que toi à fait que j'ai fait n'importe quoi. Désolé.

Les paroles du jeune homme atteignirent le cœur de Mika, qui rosit sous le compliment. C'était la première fois qu'on lui faisait un compliment qui soit vraiment sincère ; il était vrai que certains révolutionnaires avaient un temps tenté de la flatter pour la faire venir dans leurs rangs, mais la jeune femme se doutait qu'ils n'étaient pas sincères.

Elle se racla la gorge et lui répondit doucement :

Je ne t'en veux pas, va. Encore une fois, tu peux quitter la Marine tant qu'il est temps, si tu t'y attardes tu risques davantage de l'avoir à tes basques. Vis ta vie enfin ! Qui sait, peut-être que tu trouveras une demoiselle comme moi plus facilement si tu en sors...

Elle tourna la tête : le soleil se couchait déjà... Elle se tourna à nouveau vers Saizou et lui lança en souriant :

Le soleil se couche, il va être temps pour moi de rentrer. Veux-tu partager notre repas ou repartir tout de suite ? Dans le second cas, je peux t'accompagner jusqu'au port.

Elle attendit ensuite sagement qu'il lui donne une réponse, même si elle se doutait de celle qu'il allait lui donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saizou Yukimura
« Marine »† Le Chapelier Rouge

« Marine »
† Le Chapelier Rouge
» Messages : 132
avatar


Ven 22 Aoû - 13:30
Le marine était toujours sur sa branche d'arbre. Il regrettait vraiment son geste. Il se trouvait un peu con sur le moment. Pourquoi cherchait-il toujours à faire des trucs qui ne sont pas en raccord avec lui. Du genre pourquoi reste-t-il dans la marine alors, qu'il n'en ait même pas un. Peut-être que Mika à raison et qu'il doit en partir. Peut-être doit-il se résoudre a devenir un civil, peut-être qu'il aura une meilleure vie ? Qui sait ? Pour le moment personne ne pouvait savoir. Sur les paroles de Mika Sai' ne savait pas quoi penser. Et ses derniers mots voulaient-ils dire autre chose que ce qu'ils font penser ?

" Je pense attendre un peu avant de la quitter, mais je vais sans doute la quitté. De toute façon je les constamment dans mes basques puisque je ne fous strictement rien. "

Il continua de réfléchir pendant qu'elle tournait la tête. Mais bon, tant pis pour ça et je pourrais m'excuser auprès de celle qui est entrée chez toi. Il ne savait pas quoi choisir.

"Hummm... Je pense que repartir serait bien, mais bon, je vais me prendre un nouveau sermon en rentrant, alors, pourquoi ne pas venir manger chez toi, je me ferais quand même engueuler et encore une fois une nouvelle baisse de salaire. Mais bon, tant pis pour ça et je pourrais m'excuser auprès de celle qui est entrée chez toi."

Par la suite, il descendit de l'arbre et attendit Mika au pied de celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Taylor
« Civil »

« Civil »» Messages : 128
avatar


Sam 23 Aoû - 14:12
La jeune femme aux cheveux blonds attendait sagement une réponse au pied de l'arbre où s'était réfugié Saizou. Elle lui avait pardonné son écart de conduite, et lui avait demandé ce qu'il comptait faire à présent. Et sa réponse à la première phrase fit sourire la demoiselle :

Je pense attendre un peu avant de la quitter, mais je vais sans doute la quitté. De toute façon je les constamment dans mes basques puisque je ne fous strictement rien.

Un bon point pour le Marine malgré lui. Par contre, il la prit au dépourvu quand il lui donna une réponse à laquelle elle ne s'attendait pas du tout pour sa deuxième question :

Hummm... Je pense que repartir serait bien, mais bon, je vais me prendre un nouveau sermon en rentrant, alors, pourquoi ne pas venir manger chez toi, je me ferais quand même engueuler et encore une fois une nouvelle baisse de salaire. Mais bon, tant pis pour ça et je pourrais m'excuser auprès de celle qui est entrée chez toi.

Il descendit de son perchoir et rejoingnit Mika, qui, lui adressant un sourire, lui fit signe de la suivre jusqu'à chez elle. En chemin, elle le rassura :

Ne t'inquiète pas, Jade est comme moi mais elle a compris que tu n'étais pas un vrai Marine, elle ne t'en voudra pas, loin de là.

Ils arrivèrent quelques minutes plus tard à la petite maison de la jeune femme, et celle-ci lança en ouvrant la porte :

Jade ? Le Marine malgré lui est parmi nous ce soir, ça te dérange pas ?

Non, pas du tout, au contraire ! D'ailleurs je m'excuse de mon comportement un peu... Bref. Entrez donc, je me mets en cuisine tout de suite ! répondit l'amie de Mika avec enthousiasme.

La blondinette s'effaça pour laisser passer le Marine, avant de le conduire jusqu'à la salle à manger, où Jade avait eu le temps de sortir le couvert pour trois personnes avant de filer en cuisine. Mika dressa la table, l'arrangeant correctement avant que le délicieux fumet d'un rôti de porc accompagné de pommes de terre sautées ne sorte de la cuisine. Quelques minutes plus tard, Jade amena le plat et servit tout le monde avant de commencer à manger.

Le repas se passa sans anicroche, et se conclut par un café / thé qui laissa tout le monde content d'avoir bien mangé. Mika se leva et lança à Saizou :

Bon, ce n'est pas tout ça, mais la nuit tombe vite par ici en ce moment. Veux-tu rester dormir ici et repartir demain matin, ou repartir maintenant ? Nous avons des chambres de prêtes, cela ne nous dérangera pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saizou Yukimura
« Marine »† Le Chapelier Rouge

« Marine »
† Le Chapelier Rouge
» Messages : 132
avatar


Lun 25 Aoû - 12:55
Bon voilà, ce qui est fait est fait quoi, le marine était redescendu après avoir accepté l'offre de la gentille jeune femme. Il ne pouvait faire que ça au vu de sa gentillesse. En plus, elle ne lui en veut même pas pour son geste déplacé qui n'a pas atteint sa cible, qui était la bouche de Mika. Mais bon, il doit quand même se faire des idées sur le fait qu'il éprouve un truc envers elle. C'est peut-être à cause de la première fois qu'une personne est aussi gentille qu'elle, fin dans le sexe féminin. Parce que toute celle de la marine l'envoie bouler alors qu'il veut demander un renseignement. C'est peut-être à cause de ça qu'il se sent coupable de ne rien foutre dans la marine, car personne ne s'occupe de lui. C'est un peu pour ça qu'il ne fout rien. Mais de toute façon, il va partir de la marine. Mika lui en a donné la certitude qu'il ne devait pas être là-dedans et que sa place était autre part. Mais il lui faut un bon contexte pour partir de là. Par exemple, une libération d'un pirate primé qu'il rejoint dans son équipage. Comme ça, la marine aurait les boules de perdre le bouddha qui se trouve dans ses rangs.

Pour le moment, il la suivait jusque sa maison. À peine entrée, elle parla à jade qui lui dit que le marine était là. Il l'entendit s'excuser alors que ça aurait dû être lui vu ce qu'il a fait. Bon, elle les invite à entrer pendant qu'elle va en cuisine. Par la suite, Mika entraîna Sai' dans la salle a mangé tout en mettant les couverts pour trois. Ils allaient donc pouvoir manger un bon repas avant de retourner à la base marine, même s'ils vont venir que le lendemain le chercher. Ensuite, Jade amena le délicieux repas pour se finir sur un café pour Saizou. Mika lui proposa de dormir. Mais bon, il ne pouvait pas partir, il faisait déjà nuit et le bateau n'allait pas venir avant le lendemain.

« Je pense que je vais repartir demain. Donc j'accepte ta proposition de dormir ici, merci, c'est vraiment gentil de ta part. »

Il monta donc à l'étage avec Mika qui lui montra une chambre. Ils se sont dits bonne nuit avant d'aller dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Taylor
« Civil »

« Civil »» Messages : 128
avatar


Lun 25 Aoû - 18:13
Le repas s'était terminé sur une note joyeuse, et la nuit était tombée assez vite sur l'île de Las Camp. Au-dehors, l'on pouvait entendre la chouette et les grillons entamer leur concert nocturne, berçant le sommeil des civils déjà dans les bras de Morphée, quand ils n'étaient pas accompagnés de quelque musicien qui chantait le clair de lune.

Mika proposa donc à Saizou de rester dormir chez elle, pour ne repartir que le lendemain. Les révolutionnaires faisant souvent des rondes, surtout la nuit, il arrivait que ceux qu'ils croisaient finissent leur nuit au frais... Saizou lui répondit :

Je pense que je vais repartir demain. Donc j'accepte ta proposition de dormir ici, merci, c'est vraiment gentil de ta part.

La blondinette lui sourit et attrapa un chandelier avant de monter à l'étage, suivie de son ami. Ils arrivèrent à l'une des chambres qui d'ordinaire servaient pour les patients que Jade voulait avoir à l'œil, et Mika fut presque soulagée de voir qu'elle n'aurait pas à faire le lit, son amie s'en étant occupée après le départ du précédent occupant. Elle lança à Saizou :

Les nuits sont un peu fraîches en ce moment, si tu as froid n'hésite pas, il y a une couverture dans l'armoire face au lit. Pour le petit déjeuner, on a pris l'habitude de faire pour tout le monde pareil, j'espère que tu apprécies les œufs au plat avec du bacon... Je crois que tout est dit, bonne nuit et fais de beaux rêves.

Saizou le lui souhaita également avant qu'elle ne sorte de la pièce pour se rendre à sa chambre, vérifiant au passage qu'elle n'avait pas de vaisselle à faire ou de table à débarrasser. Comme d'habitude, Jade l'avait déjà fait pendant qu'elle discutaillait avec Saizou... La blondinette leva les yeux au ciel en souriant, avant de se rendre à sa chambre où elle sombra dans un sommeil profond après s'être vêtue d'une chemise de nuit et s'être glissée sous ses draps. La journée du lendemain allait être longue, mais Mika était certainement loin de s'en douter à l'heure qu'il était...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Une visite guidé de la ville pendant sa mission? (PV Mika Taylor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1657- Abbaye aux Dames, ville de Saintes
» visite guidée
» Une visite guidée à Bélair ,Ayiti, tache senti'w
» Visite Guidée du forum
» Visite guidée [PV Irving]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AAA ::  :: Les Quatres Océans :: West Blue :: Las Camp-